25 avril 2012 / 08:38 / dans 6 ans

LEAD 1-Puma affaibli par le marasme européen au 1er trimestre

* Résultat net en baisse de 5%

* Ventes en baisse de 1,4% en Europe

* Le titre est stable à Francfort

FRANCFORT, 25 avril (Reuters) - Puma a expliqué mercredi la dégradation de ses résultats au premier trimestre par la réticence des Européens à consommer tout en maintenant ses prévisions pour l‘ensemble de l‘année.

Le fabricant allemand d‘articles de sport, concurrent de Nike et Adidas a fait état d‘une baisse de 5% de son résultat net et d‘un recul de 1,4% de ses ventes en Europe, une région qui génère 40% de son chiffre d‘affaires total.

A la Bourse de Francfort, l‘action Puma gagnait 0,06% à 265 euros vers 8h20 GMT alors que l‘indice Dax progressait de 1,13%. Au même moment à Paris, sa maison mère PPR gagnait 1,15%.

Les trois grandes multinationales du secteur avaient jusqu’à présent plus ou moins échappé aux retombées de la crise de la dette souveraine en Europe, l‘essor de la demande asiatique et le dynamisme du marché américain ayant alimenté la croissance de leurs ventes et de leurs profits en 2011.

“S‘ajoutant au climat économique global difficile, l‘arrivée tardive de l‘hiver en Europe a pesé sur les ventes aux grossistes et aux détaillants”, explique Puma dans un communiqué.

Le président de son directoire, Franz Koch, a précisé à des journalistes que les ventes en Chine avaient été “médiocres” sur janvier-mars, avec une hausse inférieure à 10%.

“Le marché est inondé par les stocks des concurrents locaux”, a-t-il expliqué.

Les ventes de chaussures du groupe ont reculé de 2,1% au premier trimestre. Puma avait reconnu l‘an dernier qu‘il perdait du terrain face à ses concurrents sur des segments en forte croissance, comme les chaussures de course légères, très populaires aux Etats-Unis.

Le groupe allemand s‘en tient néanmoins à ses prévisions pour 2012, expliquant que ses nouveaux produits et les mesures d‘amélioration des performances en Europe devraient lui assurer une croissance de 5 à 9% de ses ventes et une hausse proche de 5% de son bénéfice net.

Sur les trois premiers mois de l‘exercice, il a dégagé un bénéfice net de 74 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires de 820,9 millions, en hausse de 6,1%.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient un résultat net de 77,6 millions et une progression de 9% du chiffre d‘affaires, à 843 millions. (Victoria Bryan, Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below