6 janvier 2012 / 11:33 / dans 6 ans

Alcoa réduit ses capacités de 12% à cause de la baisse des cours

NEW YORK, 6 janvier (Reuters) - Alcoa, premier producteur américain d‘aluminium, va réduire ses capacités mondiales de 12%, la première initiative concrète d‘un grand acteur du secteur pour réduire ses coûts face à la forte baisse des cours du métal.

Ce plan se traduira par une charge de restructuration de 155 à 165 millions de dollars ans les comptes du quatrième trimestre, ce qui conduira le groupe à publier sa première perte en neuf trimestres.

La réduction des capacités vise à soutenir les cours de l‘aluminium, tombés depuis août sous 2.500 dollars, ont estimé des traders. Selon les analystes, près d‘un quart de la production mondiale n‘est pas rentable à un tel niveau de prix.

Mais des coupes plus sévères encore pourraient être nécessaires pour faire face au ralentissement de la demande de la Chine, premier consommateur mondial d‘aluminium, et aux excédents dont souffrent les marchés américains et européens, ajoutent-ils.

Les mesures annoncées jeudi soir par Alcoa, décrites par le PDG, Klaus Kleinfeld, comme “difficiles mais nécessaires”, réduiront sa capacité de production d‘environ 531.000 tonnes.

L‘usine du groupe dans le Tennessee et deux des six lignes de celle du Texas seront définitivement arrêtées. Elles représentent une capacité de 291.000 tonnes, 7% du total du groupe.

Alcoa n‘a pas précisé où se trouvaient les 240.000 tonnes de capacité supplémentaires à supprimer, ni le nombre de postes concernés.

Ces annonces ont fait baisser le cours d‘Alcoa dans les transactions hors séance jeudi soir mais elles devraient soutenir les cours de l‘aluminium, estiment des traders.

“Tout le monde s‘attendait à ce que ça se fasse et il ne ne se passait rien jusqu’à maintenant. Si on atteint 2.200 dollars la tonne, il y aura d’énormes opérations de couverture”, a estimé l‘un d‘eux à New York.

Sur le marché, le contrat à trois mois sur l‘aluminium progressait de 0,34% en fin de matinée vendredi à 2.043 dollars la tonne.

Reste à savoir si d‘autres producteurs imiteront Alcoa et si les mesures prises suffiront à faire remonter les cours à un niveau suffisant pour stopper l‘hémorragie du secteur.

“Je pense qu‘ils (Alcoa) apprécieraient de ne pas être tout seuls, mais on ne sait pas si d‘autres suivront”, explique Charles Bradford, de Bradford Research.

Les réductions de capacités du groupe américains ne représentent de fait que 1,1% de la production mondiale, estimée à environ 46 millions de tonnes en 2011.

Les cours du métal ont chuté de 18% l‘an dernier et de 6% sur les seuls trois derniers mois de l‘année, principalement en raison de la crise de la dette dans la zone euro et du ralentissement de la croissance en Chine.

* Le communiqué d'Alcoa: link.reuters.com/xen85s (Steve James et Josephine Mason, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below