10 novembre 2011 / 06:44 / il y a 6 ans

LEAD 3-EADS-Objectifs relevés, mais retard et charge pour l'A350

* Provision de E200 mlns sur l‘A350, anticipée et compensée par un gain

* Mise en service de l‘A350 repoussée au S1 2014 au lieu de fin 2013

* Résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes

* Forte hausse du titre (Actualisé avec conférence téléphonique, cours)

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 10 novembre (Reuters) - EADS a relevé jeudi ses objectifs pour 2011 dans la foulée de résultats trimestriels très supérieurs aux attentes malgré une provision, largement anticipée, de 200 millions d‘euros pour le programme du long courrier Airbus A350, dont la mise en service est repoussée au premier semestre 2014.

Le titre du groupe européen d‘aérospatiale et de défense s‘octroie 5,21% à 21,05 euros vers 13h20, menant largement les hausses du CAC 40 et portant sa progression à près de 21% depuis le début de l‘année contre un recul de 18% pour l‘indice phare de la Bourse de Paris.

EADS a relevé sa prévision d‘Ebit annuel avant exceptionnels de 1,3 milliard à environ 1,45 milliard d‘euros, dont il a déjà engrangé 1,1 milliard sur neuf mois. Il a aussi confirmé qu‘il prévoyait de l‘améliorer nettement en 2012 grâce à une hausse des volumes et une amélioration des prix et de la performance de l‘A380, son très gros porteur.

“Je suis confiant dans le fait que le marché de l‘aviation commerciale soutiendra notre croissance dans les années à venir malgré la détérioration de la conjoncture macroéconomique, en particulier en Europe”, a déclaré le directeur financier Hans-Peter Ring, lors d‘une conférence téléphonique.

“La moitié de notre carnet de commandes est dans des régions du monde en croissance et non pas en Europe ou aux Etats-Unis (...) Donc, à moins qu‘il y ait une énorme récession en double-creux, nous pensons que c‘est gérable pour nous.”

Les analystes s‘attendaient à une provision sur l‘A350, dont la mise en service de la version centrale (l‘A350-900) était prévue pour fin 2013. Mais ils la craignaient plus élevée et elle est en outre compensée par un gain exceptionnel de 192 millions d‘euros lié à la fin du programme A340.

“Nous essayons déjà depuis quelque temps de limiter les risques sur le programme (A350) à la fois du point de vue des coûts et des clients (...), ce qui explique pourquoi nous avons pu contenir la provision dans un montant limité”, a souligné Hans-Peter Ring.

Il a expliqué le report du programme, dont le démarrage de la ligne d‘assemblage final est désormais prévu pour le premier trimestre 2012 au lieu de la fin 2011, du fait de retards dans la livraison de composants-clés et de pénuries dans certaines pièces détachées.

Les deux autres versions du modèle, la plus petite et la plus grande, avaient déjà été repoussées en juin. (voir )

Le groupe prévoit également de dépasser largement sur l‘ensemble de cette année son objectif d‘un milliard d‘euros de flux de trésorerie disponible avant investissement en acquisitions.

La trésorerie nette après acquisitions s‘est encore améliorée au troisième trimestre, atteignant 11,4 milliards au 30 septembre contre 11,0 milliards fin juin.

Les prises de commandes ont augmenté de 63% sur neuf mois et le carnet de commandes atteignait un niveau record de 503 milliards d‘euros fin septembre.

Le chiffre d‘affaires annuel du groupe devrait progresser d‘un peu plus de 4% par rapport aux 45,8, milliards d‘euros enregistrés en 2010.

BÉNÉFICE D‘EXPLOITATION INATTENDU CHEZ AIRBUS

Au troisième trimestre, EADS a dégagé un bénéfice d‘exploitation (Ebit) de 322 millions d‘euros, un bénéfice net de 312 millions et un chiffre d‘affaires de 10,751 milliards.

Neuf analystes interrogés par Inquiry Financial Europe attendaient en moyenne un Ebit de 51 millions, une perte nette de 34,6 millions et un chiffre d‘affaires de 10,370 milliards.

Airbus a dégagé sur la période juillet-septembre un bénéfice d‘exploitation de 93 millions, contre une perte de 133 millions attendue, après avoir stabilisé les coûts de l‘A380, et un chiffre d‘affaires de 7,099 milliards (6,971 milliards anticipés).

EADS a également relevé de 1.000 à 1.500 son objectif de commandes brutes pour 2011, après en avoir déjà engrangé 1.372 sur les dix premiers mois de l‘année. Le groupe bénéficie notamment du succès du monocouloir A320, qui a généré à lui seul plus d‘un millier de commandes depuis le 1er janvier.

L‘avionneur, qui a livré 418 appareils sur janvier-octobre, a confirmé son objectif de 520 à 530 livraisons d‘avions commerciaux cette année, dont environ 25 A380.

Son principal concurrent, l‘américain Boeing, a relevé fin octobre son objectif de résultat pour 2011 après une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice au troisième trimestre grâce à de solides ventes dans l‘aviation civile comme militaire.

Voir aussi :

* Le communiqué :

link.reuters.com/cab94s

* La présentation : link.reuters.com/bab94s (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below