for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Nestlé confiant après un deuxième trimestre meilleur que prévu

Nestlé s'est montré plus optimiste que ses concurrents jeudi, en dévoilant une prévision de croissance des ventes sous-jacentes pour 2020 compris entre 2% et 3% contre "plus de 3,5%" précédemment, alors que la demande d'aliments pour animaux de compagnie et de produits de santé haut de gamme a porté les ventes au deuxième trimestre. /Photo prise le 12 février 2020/REUTERS/Denis Balibouse

ZURICH (Reuters) - Nestlé s’est montré plus optimiste que ses concurrents jeudi, en dévoilant une prévision de croissance des ventes sous-jacentes pour 2020 compris entre 2% et 3% contre “plus de 3,5%” précédemment, alors que la demande d’aliments pour animaux de compagnie et de produits de santé haut de gamme a porté les ventes au deuxième trimestre.

Les rivaux Danone et Unilever ont de leur côté annoncé une baisse de leurs ventes trimestrielles et n’ont pas fourni de prévisions pour cette année en raison des incertitudes créées par la pandémie de coronavirus.

La précédente prévision de “plus de 3,5%” n’incluait pas les effets de la crise sanitaire, a expliqué jeudi à Reuters le directeur général de Nestlé, Mark Schneider.

“Nous avons désormais une bien meilleure compréhension de la façon dont le COVID-19 affecte notre activité”, a-t-il ajouté.

Les producteurs d’aliments préemballés ont mieux résisté à la crise que d’autres industries car les consommateurs se sont précipités pour acheter du café, des pâtes ou des préparations pour nourrissons pendant le confinement.

Au deuxième trimestre, la croissance organique des ventes de Nestlé, hors effet des fluctuations de change et des acquisitions, est ressortie à 1,3% contre 4,3% au trimestre précédent.

La marge opérationnelle s’est améliorée à 17,4% au premier semestre et le résultat net a dépassé les attentes, à 5,9 milliards de francs suisses (5,41 milliards d’euros).

A la Bourse de Zurich, l’action Nestlé gagnait 0,18% à la mi-journée quand le français Danone chutait de 6,63% après la publication de ses résultats semestriels.

Silke Koltrowitz; version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up