for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

GESTION-La surperformance des actions américaines menacée-Amiral Gestion

PARIS, 23 avril (Reuters) - La crise du coronavirus n’a pas mis un terme à la surperformance des actions américaines par rapport à celles du reste du monde mais plusieurs facteurs invitent à les considérer avec prudence, dit-on chez Amiral Gestion.

Depuis les points bas de la crise financière de 2008-2009, les actions américaines ont plus que quadruplé quand celles du reste du monde n’ont même pas doublé en dollars, écrit Louis d’Arvieu, gérant pour la société, dans une note publiée jeudi.

Cette situation s’explique par une plus forte progression des bénéfices par action des entreprises américaines, dont deux importants facteurs de soutien sont en train de disparaître, selon lui.

Le premier concerne le déséquilibre entre la part de la valeur ajoutée revenant au capital et celle revenant au travail, qui atteint des records, lit-on dans la note.

“Cette situation paraît de plus en plus insoutenable à l’heure où la question des travailleurs pauvres est au coeur du débat électoral”, écrit Louis d’Arvieu.

“La lutte des classes aura-t-elle donc raison des actions américaines en inversant progressivement cette tendance ? On peut le penser. Dans ce cas, les valeurs américaines devraient donc subir une décote et non jouir d’une prime.”

Le deuxième facteur, selon le gérant, concerne le fait que les rachats d’actions massifs opérés par les sociétés américaines cotées ces dernières années sont appelés à céder la place à des augmentations de capital.

Il évoque enfin le fait que certains secteurs exsangues comme les compagnies aériennes n’auront d’autres recours que de faire appel aux aides d’un Etat lui-même très endetté et confronté à une crise sanitaire dont les impacts économiques sont difficiles à chiffrer.

“Toutes ces raisons nous poussent donc à faire preuve de la plus grande prudence vis-à-vis des actions américaines, alors même que les valorisations sont beaucoup plus intéressantes dans les pays émergents, au Japon ou en Europe”, écrit le gérant.

Patrick Vignal, édité Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up