April 23, 2020 / 10:05 AM / a month ago

Volvo voit son carnet de commandes chuter avec le coronavirus

PARIS, 23 avril (Reuters) - Le constructeur automobile suédois Volvo a fait état jeudi d’un recul moins marqué que prévu de son résultat opérationnel trimestriel mais a averti d’une chute des commandes de camions et d’un ajustement difficile à la baisse de la demande.

Le concurrent de Daimler et de la filiale Traton de Volkswagen a précisé que son solde de commandes nettes était négatif depuis la fin mars, les clients s’étant précipités pour annuler leurs commandes de camions face à la pandémie de coronavirus.

A la Bourse de Stockholm, l’action Volvo reculait de 5,78% à 10h00 GMT, l’un des plus forts replis de l’indice européen Stoxx 600, alors orienté à la hausse (+0,35%).

Alors que la conjoncture ralentissait déjà avant que la crise sanitaire ne vienne mettre quasiment à l’arrêt l’économie européenne, cette chute de la demande constitue un nouveau test pour Volvo, qui a eu du mal par le passé à faire face à certains retournements économiques brusques.

“Dans les prochains trimestres, il sera difficile de réduire les coûts avec la même rapidité et la même ampleur que celle du chiffre d’affaires”, a expliqué le directeur général du groupe, Martin Lundstedt, dans un communiqué, ajoutant qu’il s’attendait à ce que la demande pour les services souffre également.

Le résultat opérationnel ajusté de Volvo a baissé à 7,1 milliards de couronnes suédoises (642,9 millions d’euros) au premier trimestre contre 12,7 milliards un an plus tôt mais il est supérieur à la médiane des estimations des analystes, qui était de six milliards selon des données Refinitiv.

Volvo a mis en suspens le mois dernier son projet de versement d’un dividende exceptionnel aux actionnaires mais il a assuré jeudi avoir toujours l’intention de distribuer son dividende ordinaire pour 2019.

Le groupe, qui est l’un des plus grands employeurs du secteur privé suédois avec un effectif global de 100.000 personnes, a déclaré avoir l’intention de “relancer prudemment” la production en Europe, en Amérique du Nord et au Brésil fin avril et début mai.

“Tout le monde à du mal à détermine à quoi ressembleront le redémarrage et la nouvelle normalité”, a déclaré Martin Lundstedt lors d’une conférence téléphonique.

“Notre estimation actuelle est que le retour progressif sera lent et que les activités du groupe Volvo doivent être ajustées.”

Les commandes de camions des principales marques du groupe (Volvo, Mack et Renault) ont chuté de 16% au premier trimestre. La baisse a atteint 75% en mars par rapport à février et le carnet de commandes nettes est négatif depuis.

Dans ce contexte, Volvo a indiqué qu’il n’y avait plus de sens à essayer de faire des prévisions.

Niklas Pollard, avec Helena Soderpalm, Blandine Hénault pour la version française, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below