for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Le coronavirus fait fondre le bénéfice de Wells Fargo

Le bénéfice de Wells Fargo a fondu au premier trimestre en raison d'une augmentation des provisions pour couvrir les pertes éventuelles liées à la pandémie de coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri

(Reuters) - Le bénéfice de Wells Fargo a fondu au premier trimestre en raison d’une augmentation des provisions pour couvrir les pertes éventuelles liées à la pandémie de coronavirus.

La quatrième banque américaine a annoncé mardi un bénéfice d’à peine 42 millions de dollars (38,31 millions d’euros), soit un cent par action, au premier trimestre contre 5,51 milliards (1,20 dollar par action) un an plus tôt.

Les analystes attendaient le bénéfice à 33 cents par action, selon les données Refinitiv, sans qu’il soit possible d’affirmer dans l’immédiat que cette estimation soit comparable au bénéfice par action publié.

Wells Fargo a annoncé une provision pour pertes sur crédits de 3,83 milliards de dollars, contre 845 millions de dollars un an plus tôt.

La banque a annoncé également une dépréciation sur titres de 950 millions de dollars en raison des conditions de marché.

Le produit net bancaire a baissé pour sa part de 18% à 17,7 milliards de dollars sur le trimestre clos le 31 mars.

Le titre, qui prenait 2,5% avant la publication de ses résultats, a effacé ses gains par la suite.

JPMorgan avait donné un peu plus tôt le coup d’envoi de la saison des résultats trimestriels des entreprises américaines en faisant état d’un bénéfice en baisse de 69%.

Les banques doivent augmenter leurs réserves pour faire face à d’éventuels défauts d’emprunteurs et souffrent dans un environnement de taux bas alors que l’économie américaine se dirige vers une profonde récession en raison de l’impact économique des mesures de confinement et de ralentissement de l’activité prises afin d’enrayer la propagation du Covid-19.

Noor Zainab Hussain à Bangalor et Imani Moise à New York; version française Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up