February 26, 2020 / 11:15 AM / 5 months ago

Solvay s'attend à un impact du Boeing 737 MAX et du coronavirus sur ses résultats

26 février (Reuters) - Le groupe de chimie belge Solvay a prévenu mercredi que les incertitudes liées à l’épidémie de coronavirus de même que l’arrêt de la production du Boeing 737 MAX et le contexte économique difficile pèseraient sur ses résultats.

Pour 2020, Solvay prévoit que son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) sous-jacent sera stable ou en légère baisse, retenant une fourchette comprise entre 0% et -3%.

Pour le seul première trimestre, le groupe anticipe un recul plus marqué, vers le haut d’une fourchette à un chiffre.

Concernant l’épidémie du nouveau coronavirus apparu en décembre en Chine, Solvay souligne dans un communiqué que “l’impact des perturbations liées au virus COVID-19 est incertain” mais dit prévoir “un impact d’environ -25 millions d’euros au premier trimestre”.

Le groupe belge, dont l’action est en recul de plus de 3,8% en fin de matinée à la Bourse de Bruxelles, ajoute qu’il “mettra ces prévisions à jour dès que la situation le permettra”.

Solvay, fournisseur de matériaux composites pour le 737 MAX de Boeing, souffre également de l’arrêt de production de l’appareil à la suite de deux catastrophes aériennes, en Indonésie puis en Ethiopie, qui ont fait au total 346 morts en octobre 2018 et mars 2019.

Pour 2020, il s’attend à une perte comprise entre 30 et 40 millions d’euros, soulignant que le volume de production du 737 MAX devrait être de l’ordre de 200 appareils contre 582 en 2019.

Le contexte macroéconomique difficile devrait se poursuivre en 2020, écrit Solvay, avec une amélioration attendue sur certains marchés clés (automobile et électronique) au second semestre. Mais, note le groupe, “les conditions de marché dans le secteur du pétrole et du gaz devraient rester très défavorables cette année”.

Sur l’année 2019, Solvay fait état d’un EBITDA de 2,32 milliards d’euros, conforme au consensus que le groupe a établi auprès d’analystes, et d’un flux de trésorerie (free cash flow) en hausse de 10% à 801 millions d’euros.

Lors d’une conférence téléphonique, la présidente directrice générale de Solvay, Ilham Kadri, a déclaré que le groupe restait confiant dans sa capacité à générer une croissance de l’ordre de 5% de son Ebitda sous-jacent sur la période 2020-2024.

Solvay, engagé dans une restructuration, a également revu à la hausse son objectif de réduction des coûts à moyen terme, désormais fixé à 350 millions d’euros au moins, contre un objectif précédant compris entre 300 et 350 millions.

Ces mesures se traduiront “par une réduction de 500 postes et parallèlement une création de 150 nouveaux postes destinés à soutenir la croissance future”. (Charles Regnier version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below