April 30, 2019 / 6:49 AM / 5 months ago

LEAD 1-Orange-La croissance cale en France au T1, objectifs confirmés

(Actualisé avec déclarations directeur financier)

* C.A. du T1 à €10,19 mds, en repli de 0,1% à données comparables

* Le C.A. baisse en France pour la 1ère fois depuis le T1 2017

* Ebitda en progression de 0,7% à 2,58 mds, Capex +8,4%

* Objectifs 2019 confirmés

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 30 avril (Reuters) - Orange a confirmé mardi ses objectifs financiers pour 2019 en dépit d’un début d’année marqué par le premier recul en deux ans de ses revenus en France, son principal marché, affecté par la concurrence toujours féroce avec ses rivaux.

Le premier opérateur télécoms français a accusé une baisse de 1,8% de ses revenus dans l’Hexagone où l’opérateur - présent au total dans 28 pays - continue de dégager plus de 40% de son chiffre d’affaires.

Ce recul, le premier depuis le premier trimestre 2017, est plus marqué que la baisse de 0,5% attendue en moyenne par le marché, selon un consensus compilé par la société.

“Au premier trimestre, l’environnement concurrentiel reste toujours très difficile”, a expliqué à des journalistes le directeur financier Ramon Fernandez, soulignant la singularité du marché français où les prix comptent parmi les plus bas d’Europe sous l’effet d’une bataille incessante des promotions.

“Vous n’avez pas de pays en Europe avec des promos à vie récurrentes. Et c’est donc une sorte de spécificité dans laquelle certains opérateurs se sont engagés, si ce n’est enfermés, qui font du volume au détriment de la valeur”.

Orange, qui a également été pénalisé par l’arrêt d’un coup de pouce fiscal lié à ses offres de presse en ligne, a toutefois continué de recruter de nouveaux clients dans le fixe (+49.000) comme dans le mobile (+19.000).

PARTAGE DE RÉSEAU EN ESPAGNE

Au global, son chiffre d’affaires global s’est établi à 10,19 milliards d’euros, en léger repli de 0,1% à données comparables, tandis que son résultat d’exploitation (“Ebitda after lease”) a progressé de 0,7% à 2,58 milliards d’euros.

Le groupe a confirmé l’ensemble de ses prévisions pour 2019 dont une croissance plus modérée qu’en 2018 de son résultat d’exploitation, en espérant riposter à la guerre des prix par ses investissements massifs dans les réseaux et par ses diversifications.

L’opérateur, qui a récemment lancé des offres “maison protégée” et “maison connectée” de télésurveillance et domotique, compte par ailleurs 287.000 clients à son offre de banque mobile Orange Bank qui devrait s’étendre à l’Espagne d’ici la fin de l’année.

Orange a par ailleurs conclu fin avril un accord de partage de réseau avec son rival britannique Vodafone en Espagne qui devrait lui permettre de réaliser 800 millions d’euros d’économies brutes sur dix ans.

L’opérateur a réaffirmé anticiper une légère baisse de ses dépenses d’investissement “économiques” (“eCapex”) cette année en dépit d’un bond de 8,4% sur les trois premiers mois de l’année, liés au calendrier des déploiements.

Cette forte hausse a pesé sur son cash flow opérationnel, en repli de 10,2% à 951 millions d’euros.

L’opérateur, dont l’Etat français est le premier actionnaire, a précisé qu’il fixerait son dividende 2019 au niveau plancher prévu de 70 centimes d’euro.

Le communiqué: oran.ge/2ZGfGwx

Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below