April 16, 2019 / 2:19 PM / 3 months ago

LEAD 1-J&J relève son objectif après un T1 porté par la pharmacie

* Hausse de 4,1% des ventes de la division pharmacie

* Forte concurrence des génériques

* Le titre prend plus de 2% à Wall Street (Actualisé avec détails et cours de Bourse)

par Manas Mishra et Saumya Joseph

16 avril (Reuters) - Johnson & Johnson a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à sa division pharmaceutique pourtant confrontée à une concurrence féroce sur certains de ses médicaments vedettes.

L’action Johnson & Johnson prenait 2,34% à 139,71 dollars vers 14h00 GMT, contre un gain de 0,22% pour l’indice S&P-500 à la Bourse de New York.

Les ventes de la division pharmaceutique ont bondi de 4,1% essentiellement portées par la demande pour le Stelara, traitement contre le psoriasis et la maladie de Crohn, et les anticancéreux Darzalex et Imbruvica.

“Les résultats du premier trimestre de J&J montrent un nouveau trimestre solide dans le secteur pharmaceutique avec une nouvelle amélioration dans les dispositifs médicaux, malgré des vents contraires liés aux génériques et aux biosimilaires”, a déclaré Joshua Jennings, analyste chez Cowen & Co.

Les ventes de la division dispositifs médicaux de J&J, la deuxième plus importante du groupe, ont fléchi de 4,6% à 6,45 milliards de dollars mais elles sont supérieures aux attentes des analystes qui attendaient en moyenne 6,44 milliards de dollars (5,70 milliards d’euros).

La division continue de souffrir d’une croissance modeste dans certains domaines comme la colonne vertébrale et la hanche, malgré la cession par le groupe de certaines actifs moins performants.

PRÉVISION DE CROISSANCE DE 2,5% À 3,5%

Les ventes du Stelara ont bondi d’environ 32% sur le trimestre à 1,41 milliard de dollars, tandis que celles du Zytiga, préconisé dans le traitement du cancer de la prostate, ont chuté de 19,6%, en raison notamment de la concurrence de génériques moins chers.

Les ventes de Darzalex, destiné au traitement du myélome multiple, et de l’Imbruvica, que J&J commercialise conjointement avec Abbvie, ont également enregistré une croissance à deux chiffres.

Au total, les ventes du conglomérat ont légèrement crû à 20,02 milliards de dollars, dépassant l’estimation moyenne qui était de 19,61 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Le bénéfice net de J&J a cependant baissé de 14,2% à 3,75 milliards de dollars au premier trimestre, en raison d’une charge pour litiges de 423 millions de dollars comptabilisée au premier trimestre, qui ne figurait pas sur la même période il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le groupe américain a dégagé un bénéfice par action de 2,10 dollars, supérieur à l’estimation moyenne des analystes qui était de 2,03 dollar.

Pour l’ensemble de l’année, Johnson & Johnson prévoit un chiffre d’affaires opérationnel ajusté, hors fusions et acquisitions et taux de change, en hausse de 2,5% à 3,5%, contre une prévision précédente d’une croissance de 2% à 3%. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below