February 26, 2019 / 11:55 AM / 5 months ago

MEDIAS/DIVERTISSEMENT-Hausse de 9% du CA de ThomsonReuters au T4

(.)

26 février (Reuters) - Thomson Reuters a fait état mardi d’une hausse de 9% de son chiffre d’affaires trimestriel, hors effets de change, grâce aux solides ventes de son pôle juridique (Legal) et de sa division fiscalité et comptabilité (Tax & Accounting).

Le groupe, qui fournit des informations et des données aux professionnels des secteurs financier, juridique, comptable et des médias, a publié un chiffre d’affaires au quatrième trimestre de 1,52 milliard de dollars (1,34 milliard d’euros), contre 1,41 milliard un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 20 cents, contre 22 cents il y a un an.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* PEARSON PRÉVOIT DES VENTES EN HAUSSE EN 2020

22 février - Pearson a dit vendredi anticiper une stabilisation de ses ventes cette année, avant de renouer avec la croissance en 2020.

Le groupe britannique spécialisé dans les ouvrages pédagogiques, qui vient de traverser des années difficiles et poursuit sa transition vers le numérique, a publié un bénéfice ajusté en hausse en 2018, grâce à une accélération de son programme de réduction des coûts.

Le chiffre d’affaires organique 2018 a reculé de 1% à 4,1 milliards de livres (4,7 milliards d’euros) pour un bénéfice d’exploitation en hausse de 8% à 546 millions de livres. Pearson a par ailleurs confirmé ses objectifs pour 2019.

* TF1 DOPÉ EN 2018 PAR LE FOOT ET LES OPÉRATEURS TÉLÉCOMS

TF1 a fait état vendredi d’une hausse de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel courant en 2018, dopé par les fortes audiences de la Coupe du monde de football et par les revenus nouveaux issus de ses accords avec les opérateurs télécoms.

Le premier groupe de télévision privé en France a signé une hausse de 7,3% de son chiffre d’affaires l’an dernier à 2,29 milliards d’euros, à la faveur de la progression de 1,2% des recettes publicitaires de ses chaînes gratuites et des rémunérations versées par les opérateurs en contrepartie de la diffusion de ses programmes.

La filiale du groupe Bouygues a également amélioré son résultat opérationnel courant de 5,4% à près de 196 millions d’euros, donnant un taux de marge opérationnelle courante quasiment stable à 8,6% en dépit du coût de près de 72 millions d’euros acquitté pour retransmettre la Coupe du monde de football. Le groupe a confirmé ses objectifs pour 2019 et à moyen terme.

* CBS MANQUE LE CONSENSUS AU T4

14 février - CBS a publié jeudi un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes de Wall Street, en raison d’une baisse des revenus de licences et de distribution de contenus.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,50 dollars, deux cents de moins que le consensus IBES Refinitiv. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,6% à 4,02 milliards de dollars, en-deçà du consensus qui était à 4,13 milliards.

Les revenus publicitaires ont augmenté de 7,3% à 1,87 milliard mais ceux des licences et de la distribution ont chuté de 11,3% à 1,06 milliard. CBS a imputé cette baisse au calendrier de contrats internationaux et à un comparatif défavorable, le quatrième trimestre 2017 ayant vu la signature de plusieurs gros contrats aux Etats-Unis.

* VINCENT BOLLORÉ VA QUITTER LE CONSEIL DE VIVENDI

14 février - Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi , cèdera son siège au conseil de surveillance à son fils Cyrille lors de la prochaine assemblée générale du groupe de médias et de divertissement, contraint de passer une dépréciation sur ses parts dans l’opérateur Telecom Italia .

Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia avec environ 24% du capital, a annoncé ce jeudi avoir passé une dépréciation de 1,07 milliard d’euros sur ses titres, qu’il justifie par “l’incertitude affectant la gouvernance” et “l’évolution de l’environnement réglementaire et concurrentiel”.

Le groupe a par ailleurs annoncé qu’il prévoyait de sélectionner dans les “prochaines semaines” les banques conseil qui l’accompagneront dans la cession d’une participation dans sa maison de disques UMG, qui a brillé au quatrième trimestre avec un bond de 12,3% de ses ventes.

Canal+, qui fait face à l’accélération de Netflix dans l’Hexagone, a en revanche continué de perdre des abonnés en France avec un total tombé à 4,73 millions, hors abonnements avec les opérateurs télécoms.

* ACTIVISION MOINS OPTIMISTE QUE LE MARCHÉ POUR LE T1

12 février - Activision Blizzard a publié un chiffre d’affaires trimestriel moins bon qu’attendu et dit prévoir pour le trimestre en cours des ventes et des bénéfices inférieurs aux estimations en raison de la concurrence de “Fortnite” et de l’augmentation de ses investissements.

Pour le premier trimestre, il prévoit un chiffre d’affaires (CA) ajusté de 1,18 milliard de dollars (1,04 milliard d’euros) et un bénéfice par action de 20 cents alors que le consensus IBES de Refinitiv donne respectivement 1,45 milliard de dollars et 46 cents. Les prévisions du groupe pour l’ensemble de l’année sont elles aussi inférieures aux attentes.

Au quatrième trimestre, Activision a réalisé un CA de 2,84 milliards de dollars alors que le marché tablait sur 3,04 milliards. Il a enregistré un bénéfice net de 650 millions, soit 84 cents par action, à comparer à une perte de 584 millions (77 cents/action) un an plus tôt.

* NEWS CORP BAT LE CONSENSUS GRÂCE AUX ANNONCES IMMOBILIÈRES

7 février - News Corp, le groupe de médias contrôlé par Rupert Murdoch, a publié jeudi un chiffre d’affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes, grâce entre autres à la croissance soutenue de ses activités d’annonces immobilières en ligne.

Au total, le CA du groupe a augmenté de 21% à 2,63 milliards de dollars (2,32 milliards d’euros), contre 2,18 milliards sur la même période un an plus tôt, alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne 2,61 milliards selon les données IBES de Refinitiv.

Le bénéfice attribuable aux actionnaires ressort à 95 millions de dollars, soit 16 cents par action, à comparer à une perte de 84 millions (14 cents/action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint 18 cents, soit quatre cents de plus que le consensus.

* LE NEW YORK TIMES A GAGNÉ 9% D’ABONNÉS EN LIGNE AU T4

6 février - Le groupe New York Times a gagné 9% d’abonnés en ligne en trois mois, ce qui lui permet d’afficher un chiffre d’affaires et un bénéfice supérieurs aux attentes au quatrième trimestre.

Ses revenus publicitaires sur support numérique ont augmenté de 22,8% à 103,4 millions de dollars, tandis qu’ils ont chuté de 10,2% sur support papier. Le groupe de médias a enregistré 265.000 abonnés supplémentaires à ses produits numériques, contre un gain de 157.000 un an plus tôt.

Son chiffre d’affaires total a atteint 502,7 millions de dollars (consensus IBES Refinitiv 477,1 millions). Hors éléments exceptionnels, le Times a réalisé un bénéfice des activités poursuivies de 0,32 dollar par action (consensus 0,28 dollar).

* LE T3 DE TAKE-TWO MEILLEUR QUE PRÉVU, LA PRÉVISION DÉÇOIT

6 février - Les ventes de Take-Two Interactive Software ont battu le consensus au troisième trimestre, portées par le lancement en octobre de “Red Dead Redemption 2”, mais les prévisions de l’éditeur américain de jeux vidéo ont déçu le marché.

Take-Two prévoit pour son quatrième trimestre, qui sera clos fin mars, un chiffre d’affaires de 450-500 millions de dollars, alors que le consensus est de 601 millions. Pour l’exercice, il relève le haut de sa fourchette de prévision à 2,94 milliards de dollars, mais les analystes tablaient en moyenne sur 2,98 milliards selon les données IBES de Refinitiv.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires est ressorti à 1,57 milliard de dollars (consensus 1,50 milliard).

* ELECTRONIC ARTS ABAISSE SA PRÉVISION ANNUELLE DE VENTES

5 février - Electronic Arts (EA) a abaissé mardi son objectif annuel de chiffre d’affaires après un troisième trimestre difficile et des ventes moins fortes qu’escompté de son jeu “Battlefield”, sur fond d’intensification de la concurrence des titres multijoueurs comme “Fortnite” d’Epic Games et “PUBG” de l’éditeur du même nom ainsi que des jeux en ligne gratuits.

Dans des échanges d’avant-Bourse, le titre chutait de plus de 16%.

Sur le trimestre clos en décembre, l’éditeur américain de jeux a dégagé un chiffre d’affaires de 1,61 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros), nettement en retrait du consensus des analystes de Wall Street qui prévoyaient 1,75 milliard, selon les données IBES de Refinitiv. Le jeu Battlefield V, lancé tardivement en novembre en raison de retard de développement, a réalisé des ventes inférieures d’environ un million aux prévisions.

Le chiffre d’affaires global du groupe pour l’exercice clos en mars est désormais attendu à environ 4,75 milliards de dollars contre 5,20 milliards auparavant.

* WALT DISNEY FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU T1

5 février - Walt Disney a publié mardi un chiffre d’affaires et des résultats supérieurs aux attentes au titre de son premier trimestre, à la faveur d’une hausse des dépenses des visiteurs dans ses parcs à thème et complexes touristiques et d’une croissance de sa chaîne de télévision ABC.

Le chiffre d’affaires de l’activité de parcs à thème a ainsi progressé de 4,6% à 6,82 milliards de dollars (5,98 milliards d’euros), tandis que la division de médias a fait état d’une progression de 7% de son résultat opérationnel, à 1,33 milliard.

Le titre progressait de 2% dans les transactions après la clôture de Wall Street.

* NINTENDO ABAISSE SA PRÉVISION DE VENTES DE LA SWITCH

31 janvier - Nintendo a revu à la baisse jeudi son objectif annuel de ventes pour la Switch, après avoir toutefois publié un bénéfice trimestriel en hausse de 36%, supérieur aux attentes, grâce à la solide demande de jeux pour sa console hybride.

Le concepteur et éditeur japonais de jeux vidéo prévoit désormais de vendre 17 millions de Switch au cours de son exercice fiscal clos fin mars, contre 20 millions auparavant, une prévision qui avait été accueillie avec scepticisme par les investisseurs.

Le groupe de Kyoto a toutefois relevé son objectif de ventes de jeux à 110 millions d’unités, contre 100 millions auparavant, indiquant que les titres “Super Smash Bros. Ultimate” et “Pokemon: Let’s Go” avaient tous les deux dépassé les 10 millions d’exemplaires.

* COMCAST-RÉSULTATS DU T4 MEILLEURS QUE PRÉVU

23 janvier - Comcast a fait état mercredi de résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes, le numéro du câble aux Etats-Unis, qui vient de racheter le groupe britannique de télévision payante Sky, ayant perdu moins d’abonnés vidéo que prévu tout en développant ses activités dans la TV et les parcs de loisirs.

Dans des échanges d’avant-Bourse, le titre du groupe basé à Philadelphie (Pennsylvanie) avançait de près de 3%.

Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre a augmenté de 26,1% à 27,85 milliards de dollars (24,5 milliards d’euros). Sur une base ajustée, il ressort à 28,28 milliards contre 27,55 milliards attendus par les analystes, selon des données IBES de Refinitiv. Le bénéfice par action hors exceptionnels s’est établi à 0,64 dollar contre un consensus de 0,62 dollar. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below