February 15, 2019 / 9:14 AM / in 3 months

BOURSE-Ubisoft hésite après la confirmation de ses prévisions

PARIS, 15 février (Reuters) - En hausse de plus de 10% dans les premiers échanges vendredi, Ubisoft a effacé tous ses gains en moins d’une heure pour basculer dans le rouge au lendemain de la confirmation de ses objectifs pour l’exercice en cours, qui peine à rassurer pleinement les analystes dans un contexte agité pour le secteur.

Le titre de l’éditeur de jeux vidéo perd 1,65% à 67,80 euros à 10h11 après un pic à 76,3 (+10,7%) quelques minutes après l’ouverture; au même moment l’indice SBF 120 est en hausse de 0,37%.

A la clôture de jeudi, le titre accusait une chute de 36% par rapport à son pic d’août dernier à 107,90 euros.

Ubisoft a confirmé jeudi soir ses objectifs de revenus (“net bookings”), de résultat opérationnel et de flux de trésorerie disponible pour l’exercice 2018-2019 tout en abaissant sa prévision de chiffre d’affaires annuel après un repli de 16,4% de ses revenus au troisième trimestre.

“Dans un contexte très concurrentiel, le groupe a confirmé la solidité de ses licences et de sa communauté”, constate MidCap Partners dans une note, en saluant entre autres l’”extraordinaire parcours” de “la vache à lait ‘Rainbow Six Siege’ (...) malgré le succès de ‘Fortnite’”.

Fortnite, un jeu de survie développé par Epic Games, a attiré plus de 100 millions de joueurs depuis son lancement en 2017, un succès qui a secoué plusieurs grands acteurs du secteur: l’américain Activision Blizzard a annoncé mardi la suppression de 800 emplois après avoir abaissé ses prévision et une semaine plus tôt, le numéro un, Electronic Arts , avait abaissé sa prévision de chiffre d’affaires annuel.

Pour MidCap Partners, qui juge qu’Ubisoft constitue toujours une opportunité d’achat et vise un objectif de 107 euros, la confirmation des prévisions du groupe français implique une croissance de près de 30% des “net bookings” sur les trois derniers mois de l’exercice.

Plus prudent, Morgan Stanley estime qu’”au vu de l’environnement de plus en plus concurrentiel, il faut attendre de nouvelles preuves de la compétitivité à long terme des franchises d’Ubisoft”.

La banque américaine, à “pondération en ligne” sur la valeur, a abaissé son objectif de cours à 80 euros.

Jefferies, à “conserver” a elle aussi abaissé son objectif de cours, ramené de 80 à 75 euros, expliquant préférer attendre un repli du titre.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below