February 12, 2019 / 9:14 AM / 9 months ago

LEAD 2-Nissan abaisse ses prévisions, passe une charge liée à Ghosn

* Nissan prévoit un bénéfice annuel de Y450 mds au lieu de 540

* Le groupe anticipe une baisse des ventes dans le monde

* Nissan provisionne une charge de 74 millions liée à Ghosn

* Le bénéfice au T3 en hausse de 25,4% (Actualisé avec commentaires du directeur général et détails sur les résultats)

par Naomi Tajitsu

YOKOHAMA, Japon, 12 février (Reuters) - Nissan a revu mardi à la baisse ses objectifs annuels en prévision d’une contraction des ventes automobiles dans le monde, tout en disant avoir inscrit dans ses comptes du troisième trimestre une charge de 9,232 milliards de yens (74 millions d’euros) liée à la rémunération de Carlos Ghosn.

Le président déchu de Nissan et de Renault, détenu depuis le 19 novembre au Japon, a été inculpé de trois chefs, dont deux pour sous-estimation de ses revenus déclarés sur la période 2010-2018. Carlos Ghosn rejette les accusations à son encontre.

Le constructeur japonais, partenaire de Renault, a précisé mardi que cette partie de la rémunération de Carlos Ghosn n’avait pas été comptabilisée dans ses résultats précédents.

Il s’agit de la première publication de résultats trimestriels de Nissan depuis l’arrestation de Carlos Ghosn.

L’affaire Ghosn a ébranlé l’alliance et alimenté les doutes sur l’avenir des deux constructeurs, dont l’ancien patron souhaitait poursuivre le rapprochement.

Hiroto Saikawa, le directeur général de Nissan, a déclaré mardi qu’il voulait stabiliser les opérations de l’alliance nouée avec Renault et Mitsubishi.

Il doit rencontrer cette semaine Jean-Dominique Senard, le nouveau président de Renault, afin de discuter des moyens de renforcer les liens entre les deux constructeurs.

RÉFLÉCHIR AUX INVESTISSEMENTS

En amont de cette rencontre, le directeur général de Nissan a exprimé le souhait que les deux constructeurs usent davantage de leur taille pour renforcer leur compétitivité en matière de production et d’achats, tout en respectant l’autonomie de chacun.

“Ces dernières années, on a beaucoup parlé de ‘convergence’ des activités des deux sociétés”, a déclaré Hiroto Saikawa, faisant référence à l’un des principaux objectifs de Carlos Ghosn pour l’alliance. “Tout en stabilisant nos opérations, nous devons réfléchir à nouveau à la question de savoir si les investissements (destinés à cette convergence) sont les plus efficaces.”

Cela pourrait signifier une réévaluation des objectifs de croissance de l’alliance jusqu’en 2022, a-t-il ajouté.

Nissan, dont les ventes sont près de 60% supérieures à celles de Renault, est minoritaire dans la structure actuelle de l’alliance. Renault détient 43,4% du capital de Nissan contre une participation sans droit de vote de seulement 15% du groupe japonais dans la marque au losange.

Nissan, deuxième constructeur japonais, a abaissé sa prévision de bénéfice annuel à 450 milliards de yens, contre 540 milliards précédemment, pour l’exercice clos fin mars, en raison de la faiblesse persistante des ventes automobiles dans le monde.

Cette prévision constitue un repli de 22% sur un an et de 17% par rapport à l’objectif précédent. Elle est aussi la plus faible depuis 2013.

Le bénéfice d’exploitation au troisième trimestre a grimpé de 25,4% à la faveur d’une baisse des rabais accordés aux clients aux Etats-Unis.

ÉVITER LE RECOURS AUX RABAIS

Nissan et son principal concurrent japonais Toyota, font face à des ventes atones et à une baisse de leurs bénéfices en Amérique du Nord. Pour soutenir la demande dans la région, les constructeurs japonais ont eu recours à d’importants rabais, ce qui a pesé sur leur marge.

Nissan a réduit de 5,5% sa projection annuelle des ventes de véhicules aux particuliers dans le monde et table sur des ventes plus faibles en Chine, son principal marché, et aux Etats-Unis.

Hiroto Saikawa souhaite éviter que Nissan recoure aux rabais pour atteindre ses objectifs de ventes, cette stratégie ayant affecté sa rentabilité en Amérique du Nord, son deuxième marché.

“Nous n’avons pu atteindre que 60% à 70% de notre objectif (mondial) sur l’exercice jusqu’au troisième trimestre”, a-t-il déclaré. “Si nous ne faisons pas attention à la manière dont nous comblerons ce retard au quatrième trimestre, nous pourrions nous retrouver dans des situations similaires à celles que nous avons connues par le passé.”

“Nous souhaitons donc accroître nos performances en améliorant la qualité des ventes”, a-t-il ajouté.

Nissan prévoit d’écouler 5,6 millions de véhicules dans le monde entier d’ici a la fin de son exercice, contre un objectif précédent de 5,93 millions. En Chine, premier marché mondial, le groupe japonais a abaissé son objectif à 1,56 million d’unités, contre 1,70 million auparavant. Aux Etats-Unis, Nissan anticipe désormais une baisse de 8,6% à 1,46 million d’unités, contre 1,55 million l’an dernier.

Voir aussi :

* Senard va rencontrer le patron de Nissan au Japon cette semaine

* BREAKINGVIEWS-Nissan’s post-Ghosn journey starts in reverse

Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below