February 7, 2019 / 9:59 AM / in 8 months

AERIEN-Norwegian Air privilégie la rentabilité pour 2019

7 février (Reuters) - Norwegian Air Shuttle va accroître ses capacités de seulement 9% cette année contre un plan initial de 15 à 20% afin de préserver des liquidités et de privilégier la rentabilité, a déclaré jeudi la compagnie aérienne à bas coûts qui a accusé une nouvelle perte au quatrième trimestre mais prévoit un bénéfice net en 2019. Sur les trois derniers mois de 2018, la perte de la troisième compagnie low cost d’Europe en termes de passagers, qui perd près de 4% en Bourse, est ressortie à trois milliards de couronnes (308 millions d’euros) contre un déficit de 713 millions un an plus tôt. Sur l’ensemble de l’exercice 2018, la perte s’est établie 1,45 milliard de couronnes après -1,79 milliard en 2017.

Le groupe norvégien, qui avait suscité l’intérêt d’IAG , la maison mère de British Airways, avant que cette dernière ne renonce le mois dernier à faire une nouvelle offre , a estimé ses dépenses en investissements pour 2019 à deux milliards de dollars, au lieu des 2,2 milliards annoncés précédemment en octobre.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* RYANAIR PERD €20 MLNS AU T3

4 février - Ryanair a annoncé lundi une perte trimestrielle de 20 millions d’euros au titre de son troisième trimestre fiscal, imputable à un recul de 6% des tarifs, et la plus grande compagnie aérienne à bas coûts d’Europe a prévenu que les surcapacités continueraient de tirer les prix à la baisse, bien qu’à un rythme plus lent.

Le groupe irlandais a également annoncé que les fonctions de son directeur général Michael O’Leary évolueraient au cours des 12 prochains mois et qu’il dirigerait une nouvelle structure du groupe supervisant ses quatre filiales dans le cadre d’un mandat de cinq ans.

Le président David Bonderman, a l’intention de rester jusqu’à l’été 2020 et sera alors remplacé par Stan McCarthy, ancien patron du groupe agroalimentaire irlandais Kerry Group .

* WIZZ AIR CONSTATE UN IMPACT DU BREXIT SUR SES RÉSERVATIONS

30 janvier - La compagnie britannique Wizz Air a annoncé mercredi que ses réservations pâtissaient des incertitudes liées au Brexit et que ses résultats pour l’ensemble de son exercice pourraient ressortir dans la partie basse de sa fourchette de prévision.

Wizz Air prévoit pour son exercice annuel clos fin mars un bénéfice net compris entre 270-300 millions d’euros mais le groupe a prévenu que les résultats définitifs dépendraient de l’impact sur le moral des consommateurs de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, prévue pour l’instant le 29 mars.

“Les consommateurs font face à des incertitudes et ils vont (probablement) différer leurs réservations. Nous constatons déjà cela dans nos carnets”, a déclaré à Reuters le directeur général Jozsef Varadi.

* LES PRIX DES BILLETS DOPENT AMERICAN AIRLINES

24 janvier - American Airlines a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel et des prévisions pour 2019 meilleurs qu’attendu en raison d’une solide demande et de prix de billets plus élevés, ce qui fait grimper le titre de la première compagnie aérienne américaine de près de 6% dans les échanges d’avant-Bourse à Wall Street.

American Airlines prévoit pour 2019 une progression de son bénéfice par action comprise entre 21% et 65%, soit une croissance potentiellement bien supérieure à la hausse de 30% attendue en moyenne par les analystes, selon des données IBES pour Refinitiv.

Au quatrième trimestre clos au 31 décembre, le bénéfice net, hors éléments exceptionnels, a augmenté de 8,3% à 481 millions de dollars (424 millions d’euros), soit 1,04 dollar par action. Les analystes anticipaient 1,01 dollar.

* DELTA VOIT UNE MOINDRE CROISSANCE DE SES RECETTES

15 janvier - Delta Air Lines a dit mardi anticiper un nouveau ralentissement de la croissance de ses recettes unitaires au premier trimestre 2019, alimentant ainsi les inquiétudes des investisseurs qui se demandent si les compagnies aériennes seront en mesure d’augmenter leurs tarifs dans un contexte économique mondial incertain.

Delta a précisé que ses recettes unitaires devraient au mieux augmenter de 2% sur les trois premiers mois de l’année, contre une hausse de 3,2% au quatrième trimestre 2018 et une progression de 4,3% au troisième.

Sur les trois mois à fin 2018, le groupe a fait état d’une hausse de 5% de son chiffre d’affaires, à 10,74 milliards de dollars (9,4 milliards d’euros), évolution conforme aux attentes des analystes financiers, et d’un bénéfice par action de 1,30 dollar contre un consensus de 1,27 dollar. (Service Economie)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below