February 6, 2019 / 12:18 PM / a month ago

CORR-TECHS-Bénéfice surprise de Spotify au T4, qui se voit en perte en 2019

(Bien lire que le CA du T4 a connu une croissance conforme aux attentes)

6 février (Reuters) - Le spécialiste suédois du streaming musical, Spotify Technology, a annoncé mercredi un bénéfice inattendu au quatrième trimestre et une croissance de son chiffre d’affaires à peu pr_s conformes aux attentes sur la période, tout en disant s’attendre à une perte comprise entre 200 et 360 millions d’euros en 2019.

Le bénéfice d’exploitation du numéro un mondial du secteur sur les trois derniers mois de 2018 s’est établi à 94 millions d’euros, après une perte de 87 millions d’euros il y a un an. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une perte de 16 millions d’euros.

Le groupe a vu son chiffre d’affaires augmenter de 30% au quatrième trimestre, contre une hausse de 31% attendue par les analystes. Sur l’ensemble de 2018, le chiffre d’affaires a augmenté de 29% après +39% en 2017 et +52% en 2016.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* ALPHABET-FORTE AUGMENTATION DES DÉPENSES

4 février - Alphabet a annoncé lundi un chiffre d’affaires et un bénéfice supérieurs aux attentes au quatrième trimestre mais les investisseurs se sont inquiétés des dépenses nettement plus élevées que prévu, aussi bien dans le domaine commercial que pour créer de nouveaux centres de données ou embaucher des spécialistes du “cloud”.

En partie à cause de l’augmentation de ses dépenses, Alphabet a annoncé une marge opérationnelle de 21% au quatrième trimestre, en baisse par rapport aux 24% d’il y a un an.

Le groupe a publié un bénéfice net trimestriel de 8,95 milliards de dollars (7,83 milliards d’euros), soit 12,77 dollars par action, et un chiffre d’affaires de 39,28 milliards de dollars, dont 80% provient de la publicité sur son moteur de recherche et sur YouTube. Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d’affaires de 38,93 milliards de dollars et un bénéfice de 10,87 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv.

* SONY-MEILLEUR BÉNÉFICE TRIMESTRIEL DE SON HISTOIRE

1er février - Sony a fait état vendredi du meilleur résultat trimestriel de son histoire grâce notamment à l’acquisition de la maison de disques EMI, mais ce bénéfice est inférieur aux attentes des analystes et la baisse des profits dans la division jeux suscite des interrogations sur les relais de croissance du groupe.

Le géant japonais de l’électronique a entrepris de se réinventer comme une entreprise spécialisée dans le divertissement, avec des revenus stables tirés de la musique et des jeux vidéo, mettant moins l’accent sur les téléviseurs et autres produits électroniques, qui ont été pendant des années des sources de pertes.

Mais les investisseurs, qui avaient salué la mue de Sony en portant le cours de l’action à un pic de 11 ans en septembre, se demandent aujourd’hui où est le nouveau relais de croissance du groupe, prenant acte du fait que la console PlayStation 4 (PS4) est en fin de cycle de vie.

En réaction à ces résultats, le titre Sony a chuté de 8,07% lundi.

* AMAZON DÉÇOIT AVEC SES PRÉVISIONS

31 janvier - Amazon a fait état d’une prévision de chiffre d’affaires au premier trimestre inférieure aux attentes des analystes, une annonce qui se traduit par un recul de 5% du titre du géant du commerce en ligne dans des échanges d’après-Bourse.

Le groupe a ainsi dit prévoir des ventes nettes comprises entre 56 et 60 milliards de dollars au premier trimestre, une fourchette inférieure au consensus moyen de 60,77 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Le chiffre d’affaires au quatrième trimestre a progressé de 19,7% à 72,38 milliards de dollars, un chiffre supérieur au consensus moyen de 71,87 milliards, grâce à des ventes robustes pendant la période des fêtes.

* MICROSOFT SOUFFRE DE LA CROISSANCE RALENTIE D’AZURE

30 janvier - Microsoft a publié mercredi des résultats trimestriels globalement conformes aux attentes de Wall Street malgré le ralentissement de la croissance de sa division d’informatique dématérialisée (“cloud”) Azure.

Le bénéfice par action du groupe américain a légèrement dépassé les estimations mais l’action Microsoft a perdu 1,83% jeudi à Wall Street.

Azure, devenue la division phare du groupe avec le choix de Microsoft de privilégier le marché du “cloud”, sur lequel Amazon est numéro un mondial, a vu la croissance de son chiffre d’affaires revenir à 76% sur octobre-décembre, contre 98% un an auparavant et 76% déjà sur juillet-septembre.

* LE BÉNÉFICE DE FACEBOOK BAT LE CONSENSUS, L’ACTION MONTE

30 janvier - Facebook a fait état mercredi de la plus faible croissance de son chiffre d’affaires depuis plus de six ans mais son bénéfice trimestriel a largement battu les estimations, rassurant les investisseurs sur l’impact de l’augmentation des dépenses.

L’action du premier réseau social mondial a gagné 10,82 % jeudi à Wall Street.

Le bénéfice net de Facebook a atteint 6,88 milliards de dollars (5,99 milliards d’euros), soit 2,38 dollars par action, au quatrième trimestre contre 4,27 milliards (1,44 dollar/action) un an plus tôt. Les analystes financiers attendaient en moyenne un bénéfice par action de 2,19 dollars selon les données IBES-Refinitiv.

* ALIBABA-BÉNÉFICE MEILLEUR QUE PRÉVU, CROISSANCE RALENTIE

30 janvier - Alibaba a fait état mercredi de la plus faible croissance trimestrielles de ses ventes depuis 2016, le géant du commerce électronique chinois éprouvant les effets d’une activité économique qui ralentit en Chine et de la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

Ces annonces du groupe, dont les performances sont souvent considérées comme une jauge des dépenses des consommateurs de la deuxième puissance économique mondiale, devraient renforcer les inquiétudes concernant l’impact mondial du ralentissement chinois.

Alibaba, dont le fondateur Jack Ma a qualifié le différend commercial sino-américain de “chose la plus stupide au monde”, a cependant dégagé un bénéfice supérieur aux attentes sur les trois derniers mois de l’année, ce qui explique le bond du titre à Wall Street.

* APPLE RASSURE AVEC SES RÉSULTATS ET SES PRÉVISIONS

29 janvier - Apple a dit mardi que son chiffre d’affaires du trimestre en cours pourrait être inférieur aux attentes des analystes, signe qu’il reste confronté à une demande en baisse pour l’iPhone, notamment en Chine, le premier marché mondial pour les smartphones.

Le directeur général Tim Cook, qui est en contact régulier avec le président américain Donald Trump, a toutefois dit à Reuters espérer une détente sur le front des tensions commerciales sino-américaines.

Il s’est aussi montré positif sur la croissance de l’activité de services d’Apple et a ajouté que le groupe envisageait de mettre à prix ses téléphones en devises locales en Chine et dans d’autres marchés, ce qui pourrait en réduire le prix et stimuler les ventes.

* NETFLIX DÉÇOIT AVEC SA PRÉVISION DE CHIFFRE D’AFFAIRES

17 janvier - Netflix a publié jeudi une prévision de chiffre d’affaires pour le trimestre en cours inférieure aux attentes des investisseurs, qui espéraient voir la récente augmentation des tarifs du géant de la vidéo en ligne aux Etats-Unis gonfler davantage ses revenus.

Netflix, qui a multiplié les lancements de contenus originaux récemment, a atteint un nombre record d’abonnés payants à la fin du quatrième trimestre, à 139 millions.

Cette croissance se fait toutefois au prix d’un endettement de plus en plus élevé, de 10,36 milliards de dollars fin 2018, alors que la génération de trésorerie en 2019 devrait être identique à celle de l’an dernier.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below