February 5, 2019 / 7:55 AM / 8 months ago

ENERGIE-BP dégage un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes

5 février (Reuters) - BP a fait état mardi d’un bond de 65% de son bénéfice du quatrième trimestre, le géant pétrolier britannique ayant tiré parti d’une vive hausse de sa production à la suite de l’acquisition des actifs dans le schiste américain de BHP Billiton pour 10,5 milliards de dollars.

Le résultat net sur les trois mois à fin décembre s’est ainsi établi à 3,5 milliards de dollars (3,06 milliards d’euros) contre 2,11 milliards il y a un an et un consensus, fourni par l’entreprise, de 2,63 milliards.

A la suite de ces résultats, le titre BP est vu en hausse de 2% à 3% à la Bourse de Londres, selon des courtiers.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* CHEVRON ACCROÎT SA PRODUCTION ET SON BÉNÉFICE

1er février - Chevron a publié vendredi un bénéfice au quatrième trimestre supérieur aux attentes des analystes à la faveur d’une augmentation des prix et de sa production de gaz et de pétrole.

Le groupe de San Ramon, en Californie, a accru sa production à 2,23 millions de barils équivalent pétrole par jour au quatrième trimestre, soit une hausse de 156.000 barils par jour sur un an. Les prix pour leur part ont progressé de deux dollars à 59 dollars (51,4 euros) le baril.

Sur le trimestre, Chevron a dégagé un bénéfice par action de 1,97 dollar, contre un consensus moyen de 1,92 dollar, selon les données de Refinitiv.

* LE BÉNÉFICE D’EXXON DOPÉ PAR LE REBOND DE SA PRODUCTION

1er février - Exxon Mobil a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice nettement supérieur aux attentes des analystes et sa production a légèrement augmenté, à 4 millions de barils équivalent pétrole par jour contre 3,9 millions un an plus tôt, avec notamment un bond de 90% dans le Bassin permien, coeur des extractions de schiste aux Etats-Unis.

Dans une interview à CNBC, Darren Woods, PDG de la plus grande compagnie pétrolière cotée au monde, a attribué vendredi cette performance à une optimisation générale de l’activité du groupe.

Exxon Mobil a vu son bénéfice net reculer à 6 milliards de dollars (5,23 milliards d’euros) au quatrième trimestre, soit 1,41 dollar par action, contre 8,38 milliards un an plus tôt. Les analystes prévoyaient cependant un BPA hors exceptionnel de 1,08 dollar.

* LE BÉNÉFICE DE SHELL À UN PLUS HAUT DE QUATRE ANS

31 janvier - Le bénéfice de Royal Dutch Shell a atteint en 2018 un sommet de quatre ans, plus élevé que prévu, et le groupe pétrolier a rassuré les investisseurs jeudi en promettant de rester discipliné en matière d’investissements.

Le groupe anglo-néerlandais a également fait état d’une forte progression de sa génération de trésorerie, signe supplémentaire que les mesures d’économies drastiques mises en oeuvre après la chute des cours fin 2014 portent leurs fruits.

Shell a réalisé un bénéfice de 21,4 milliards de dollars (18,62 milliards d’euros) en 2018, en hausse de 36%, supérieur aux 20,98 milliards attendus par les analystes selon un consensus fourni par le groupe. Les résultats du groupe au second semestre ont fortement contribué à cette progression.

* HALLIBURTON VA RÉDUIRE SES INVESTISSEMENTS

22 janvier - Halliburton a publié mardi un bénéfice supérieur aux attentes au quatrième trimestre, la hausse des revenus sur ses marchés internationaux (+7% par rapport au T3) ayant compensé le repli observé en Amérique du Nord, son principal marché (-11% par rapport au T3).

Les compagnies pétrolières en Amérique du Nord ont réduit leur demande de services de forage, notamment dans la fracturation hydraulique, en raison de problèmes de transports dans le Bassin permien et de la chute des cours en fin d’année.

Jeff Miller, le PDG du groupe parapétrolier, a déclaré qu’Halliburton allait prendre des mesures énergiques face à cette situation et réduire ses dépenses d’investissement.

* SCHLUMBERGER PRÉDIT UNE BAISSE DE SES INVESTISSEMENTS

18 janvier - Schlumberger a annoncé vendredi une réduction de ses dépenses en 2019, en raison de la baisse attendue des investissements de ses clients en Amérique du Nord avec la chute des cours du pétrole, et a dit s’attendre à une croissance à un chiffre sur ses marchés internationaux cette année.

“Les indications sur une baisse des dépenses d’investissement en 2019 ont contribué à ancrer plus fortement l’idée selon laquelle le dividende sera préservé”, a commenté Brian Youngberg, analyste d’Edward Jones, pour expliquer la réaction positive des investisseurs à ces prévisions.

Le géant américain des services pétroliers, qui a aussi publié chiffre d’affaires trimestriel supérieur aux attentes, quoique stable sur un an à 8,18 milliards de dollars (7,18 milliards d’euros), a affirmé que son plan d’activités pour 2019 était d’une “flexibilité importante”. La baisse coordonnée des productions de l’Opep et de la Russie pourrait en outre favoriser un redressement progressif des cours en 2019, a dit le directeur général, Paal Kibsgaard. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below