August 1, 2018 / 4:50 PM / 4 months ago

USA-FCA se distingue sur un marché automobile morose en juillet

par Nick Carey

DETROIT, 1er août (Reuters) - Les principaux constructeurs automobiles présents aux Etats-Unis ont annoncé mercredi une baisse de leurs ventes en juillet à l’exception notable de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), dont les ventes ont augmenté de 5,9% à 170.970 unités.

Les bonnes performances de FCA, dont l’emblématique patron Sergio Marchionne est décédé le 25 juillet, tiennent surtout à un bond de 15% des ventes de SUV de sa très rentable marque Jeep.

Les ventes de Ford ont à l’inverse reculé de 3,1% à 194.026 unités, avec une chute de 10,4% pour ses ventes au détail due pour l’essentiel à un plongeon de 28% des livraisons de voitures de tourisme. Celles de pickups, les véhicules sur lesquels Ford réalise ses plus fortes marges, ont en revanche encore augmenté de 10,2%.

Ford a annoncé cette année l’arrêt progressif de la production de la plupart de ses modèles de voitures de tourisme aux Etats-Unis. Lors d’une conférence téléphonique mercredi, le directeur commercial Mark LaNeve a indiqué que le deuxième constructeur automobile américain avait cessé la production de sa Focus et était en train d’arrêter celle de la Fiesta.

General Motors a cessé de publier des chiffres mensuels pour ses ventes, attendant d’avoir des données trimestrielles. Mais les analystes pensent que le numéro un américain a aussi connu un mois de juillet en berne.

Du côté des constructeurs étrangers, Nissan a fait état d’une baisse de 15,2% de ses ventes aux Etats-Unis à 108.792 véhicules, avec des reculs de 21,1% pour les voitures de tourisme et de 10,6% pour les SUV et pickups.

Honda a vu ses ventes baisser de 8,2% à 138.602 unités, une hausse de 3,2% pour les SUV ne parvenant pas à compenser un recul de 19,3% pour les voitures.

Ces chiffres confirment la changement de comportement des acheteurs qui se détournent des voitures traditionnelles au bénéfice des véhicules tout-terrain plus gros et plus confortables, plus rentables aussi pour les constructeurs.

“Chaque année il y a un mois franchement mauvais et je pense que juillet sera celui-là cette année”, a dit à Reuters Mike Jackson, le directeur général d’AutoNation, le plus gros distributeur automobile indépendant aux Etats-Unis.

Le marché automobile américain a progressé au premier semestre, aidé en partie par les baisses d’impôts votées par le Congrès en décembre, mais les analystes l’attendent en repli sur la deuxième moitié de l’année en raison de la hausse des taux d’intérêt et de l’abondance de véhicules d’occasion récents.

Les constructeurs de Detroit ont par ailleurs averti la semaine dernière que la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium due aux droits de douane imposés par l’administration Trump pèserait sur leurs résultats 2018.

Tableau des ventes de juillet (Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below