July 31, 2018 / 11:23 AM / 4 months ago

BOURSE-Thomas Cook en nette hausse, les reports de réservation jugés passagers

par Sarah Young

LONDRES, 31 juillet (Reuters) - L’action Thomas Cook est en hausse mardi à la Bourse de Londres, les reports de réservation de voyages de dernière minute liés à la vague de chaleur estivale, qui ont conduit le voyagiste à prévenir que la hausse de ses profits annuels se situera dans le bas de sa fourchette de prévisions, étant jugés transitoires.

Le groupe britannique a aussi dit que l’activité de sa compagnie aérienne progressait fortement, en particulier en Allemagne où elle a renforcé ses capacités après la faillite d’Air Berlin.

Thomas Cook a démenti un article de la presse britannique selon lequel le groupe envisageait une scission de sa compagnie aérienne ou la cession d’une participation à un investisseur extérieur afin de réduire son endettement.

“Nous n’avons pas de projet actuellement de vendre notre compagnie aérienne”, a dit le directeur général, Peter Fankhauser, sans exclure cette possibilité à l’avenir.

“Nous avons toujours dit que nous étions prêts à jouer notre rôle dans la consolidation quand cela apparaîtra opportun pour nos activités”, a-t-il ajouté.

Vers 11h00 GMT, l’action Thomas Cook progresse de près de 6% à la Bourse de Londres à 102,52 pence après une chute de plus 20% au cours des trois derniers mois en raison des inquiétudes sur les réservations estivales liées à la vague de chaleur en Europe.

Thomas Cook, comme d’autres voyagistes, réalise l’essentiel de ses profits pendant la saison estivale lorsque les touristes du nord de l’Europe, notamment les Britanniques, les Allemands et les Scandinaves, partent vers des destinations ensoleillées du sud comme l’Espagne, la Turquie ou la Grèce.

La vague de chaleur qui a frappé l’Europe a pesé sur les marges que le voyagiste peut dégager sur les réservations de dernière minute.

En conséquence, Thomas Cook a dit que son résultat d’exploitation récurrent sur l’année se situerait dans le bas de sa fourchette de prévisions de 323 à 355 millions de livres sterling (362,3 à 398,2 millions d’euros). Le groupe avait dégagé un résultat d’exploitation de 330 millions de livres sur l’exercice précédent, clos le 30 septembre 2017.

Les analystes de Jefferies, à l’achat sur le titre, ont abaissé de 10% leur prévision de bénéfice annuel par action mais maintenu leur opinion positive à long terme sur l’entreprise.

“Le temps anormal de cette année ne modifie pas notre thèse d’investissement à long terme, qui reste inchangée”, écrivent-ils dans une note de recherche. (Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below