July 31, 2018 / 9:53 AM / 3 months ago

RPT-BOURSE-Maisons du Monde sanctionné, des analystes confiants

(Nouvelle formulation du titre et du 1er para)

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Maisons du Monde chute mardi à la Bourse de Paris, les investisseurs se montrant plus enclins à sanctionner la révision à la baisse de l’objectif de croissance organique pour 2018 que les analystes qui demeurent confiants dans les perspectives de croissance du groupe.

A 11h45, l’action du spécialiste de l’ameublement et de la décoration recule de 5,13% à 26,62 euros, accusant la plus forte baisse du SBF 120, stable au même moment. La valeur, qui a perdu jusqu’à 9% en séance, retombe ainsi à un plus bas depuis février 2017.

Maisons du Monde a révisé lundi à la baisse son objectif de croissance organique annuel, après avoir subi un environnement commercial difficile au deuxième trimestre, en particulier dans les magasins en France.

En raison de cet environnement et d’un décalage d’ouverture de magasins, le groupe vise désormais une croissance des ventes de 8% à périmètre constant au lieu de 10% précédemment.

La semaine dernière, les analystes de Goldman Sachs avaient prévenu d’un risque sur la prévision annuelle en raison d’une tendance d’activité faible au deuxième et troisième trimestres.

A la clôture lundi soir, le titre accusait ainsi un repli de plus de 12% sur les cinq dernières séances.

En dépit de cette nouvelle sanction boursière, plusieurs analystes se veulent néanmoins confiants mardi.

“Si cette révision à la baisse de la guidance en décevra certains, l’objectif de croissance de 8% reste selon nous très solide au vu du secteur”, commentent dans une note les analystes de Midcap Partners.

“De plus, les décalages d’ouvertures devraient permettre un rattrapage rapide en 2019”, ajoutent-ils.

De leur côté, les analystes de Berenberg indiquent que la direction s’est voulue rassurante lors de la conférence téléphonique avec les analystes sur le nombre d’ouvertures de magasins et s’est montrée “très confiante” sur ses initiatives destinées à soutenir la croissance organique du chiffre d’affaires.

“L’abaissement de la prévision n’est pas aussi dramatique que la chute de l’action”, résument les analystes de Jefferies.

“Maisons du Monde reste en position pour accroître significativement sa présence en Europe, étant donné la force de son attractivité pour les clients et son offre multi-canal (au sein d’un secteur qui reste très fragmenté)”, ajoutent-ils.

Les analystes des trois intermédiaires financiers restent positionnés à l’achat sur la valeur et soulignent à l’unisson le maintien des objectifs du groupe à l’horizon 2020.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below