May 29, 2018 / 11:34 AM / 4 months ago

La voiture électrique, une erreur politique-Sixt

MUNICH, 29 mai (Reuters) - Les efforts pour promouvoir la production de masse de voitures électriques constituent une coûteuse erreur politique, a estimé mardi le dirigeant et principal actionnaire du loueur allemand Sixt.

“Je ne crois pas en la voiture électrique, politiquement c’est une grave erreur”, a déclaré Erich Sixt lors d’une conférence téléphonique sur les résultats trimestriels de son groupe.

Les matériaux nécessaires au fonctionnement des batteries, le cobalt notamment, sont sous le contrôle de sociétés asiatiques, a-t-il fait valoir.

“L’autonomie reste une catastrophe. Il faut investir des milliards et des milliards”, a-t-il ajouté, notant que beaucoup de clients des agences de location qui essayent une voiture électrique se retrouvaient en plan sur la route.

“Si je me trompe j’achèterai autant de voitures électriques que nos clients le voudront”, a-t-il affirmé.

Sixt a vendu cette année sa participation dans DriveNow, une coentreprise d’autopartage qui comprenait une flotte de voitures électriques BMW.

Le loueur allemand a réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de 625,7 millions d’euros, en hausse de 10%. (Alexander Hübner, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below