May 23, 2018 / 12:21 PM / in 6 months

Target-Le bénéfice au T1 inférieur aux attentes, le titre chute

NEW YORK, 23 mai (Reuters) - Target a publié mercredi une hausse de son bénéfice net inférieure aux attentes, grevé par les coûts des investissements dans sa chaîne d’approvisionnement et dans ses activités en ligne, et ce en dépit d’une progression de son chiffre d’affaires.

Le titre du distributeur recule de 6,9% à 70,25 dollars dans les échanges d’avant-Bourse à New York.

Les réductions de prix pratiqués par le groupe et les lourds investissements destinés à lui permettre de lutter contre la concurrence d’Amazon et des distributeurs traditionnels ont continué de peser sur ses bénéfices.

La marge d’exploitation a baissé à 6,2% sur son premier trimestre clos le 5 mai contre 7,1% un an plus tôt.

La marge brute s’est établie à 29,8% contre 30%, restant sous pression après avoir touché au quatrième trimestre son plus bas niveau en 20 ans à 26,2%.

Les ventes à périmètre comparable ont progressé de 3%, une hausse légèrement supérieure aux 2,9% anticipés en moyenne par les analystes, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour le deuxième trimestre en cours, Target a dit anticiper une hausse comprise entre 1 et 5%.

Le groupe américain a investi des milliards de dollars dans ses activités en ligne afin de lutter contre la concurrence d’Amazon. Ses marges pâtissent des coûts engagés pour livrer plus rapidement ses produits.

Les ventes en ligne ont progressé de 28% au premier trimestre, contre 21% un an plus tôt et 29% au trimestre précédent.

L’entreprise s’est attachée à doubler le nombre de magasins de petite taille dans l’objectif de séduire une clientèle urbaine, pratiquant une politique de promotions agressive et de prix bas pour concurrencer Wal-Mart, Amazon et autres Kroger.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action du groupe de Minneapolis ressort à 1,32 dollar sur ce trimestre, inférieur au consensus de 1,39 dollar.

Le chiffre d’affaires a progressé à 16,78 milliards de dollars (14,34 milliards d’euros), supérieur à la prévision moyenne des analystes de 16,58 milliards de dollars.

Le titre a gagné 16% depuis le début de l’année, contre 11% pour l’indice Dow Jones de la distribution. (Nandita Bose, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below