May 17, 2018 / 5:18 PM / 6 months ago

En perte au T1, Vallourec entrevoit le bout du tunnel

PARIS, 17 mai (Reuters) - Vallourec a accusé de nouveau une perte au 1er trimestre, mais la hausse des cours du pétrole et l’accélération de l’activité de forage aux Etats-Unis permettent au groupe d’attendre une amélioration de ses résultats à partir du second semestre.

Dans un communiqué, le producteur de tubes sans soudure en acier, qui a pris de plein fouet la crise du secteur pétrolier, vise ainsi un résultat brut d’exploitation 2018 en amélioration par rapport à 2017, avec un second semestre 2018 en forte progression par rapport à celui du premier semestre.

Le groupe bénéficie de la remontée des cours du pétrole, actuellement au-dessus de 70 dollars le baril, du dynamisme de la prospection aux Etats-Unis alors même que les stocks mondiaux de brut ont fortement diminué, selon l’Agence internationale de l’énergie.

Ce contexte plus porteur se traduit par une augmentation des appels d’offres lancés par les compagnies pétrolières, ce qui permettra à Vallourec de faire passer des hausses de prix à partir du second semestre.

Bien implanté aux Etats-Unis, où il dispose de ses propres capacités de production, Vallourec espère échapper ainsi aux mesures de taxation de l’acier importé annoncées par les Etats-Unis en mars dernier.

“La très grande majorité de ce que l’on vend sur le sol américain est produit localement, ce qui fait que tout mesure qui accroît la tension sur ce marché nord-américain nous est logiquement favorable”, a souligné lors d’une conférence téléphonique, le directeur financier, Olivier Mallet.

Vallourec, qui a mis en oeuvre un vaste plan de restructuration, a enregistré au titre du premier trimestre une perte nette de 170 millions d’euros (contre -126 millions un an plus tôt), un Ebitda de - 5 millions (contre -21 millions) et un chiffre d’affaires de 862 millions (+10,1%).

Le cash-flow disponible (FCF) s’est établi à -254 millions (contre 220 un an plus tôt).

“L’amélioration de l’Ebitda cette année ne sera pas à une hauteur telle qu’elle nous fera passer dès 2018 en FCF positif”, a précisé Olivier Mallet.

Le titre Vallourec a regagné 7% depuis le début de l’année après une chute de 23% de sa valeur en 2017.

Le communiqué: bit.ly/2Io6Pu9

Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below