11 mai 2016 / 06:32 / il y a 2 ans

LEAD 2-Arkema soutenu par Bostik progresse au T1, l'action monte

* CA T1 à E 1.893 mlns (consensus 2.007 millions)

* Ebitda à 302 millions (consensus 279,3 millions)

* Confiance répétée pour une hausse de l‘Ebitda 2016

* L‘action inscrit la plus forte hausse du SBF 120 (Actualisé avec conférence téléphonique, cours de Bourse, commentaire d‘analyste)

par Noëlle Mennella

PARIS, 11 mai (Reuters) - Arkema a publié mercredi des résultats en hausse au premier trimestre dopés par les performances de Bostik, la filiale d‘adhésifs rachetée à Total , la contribution de la nouvelle usine de thiochimie (chimie du soufre) en Malaisie et des baisses de coûts.

Ces résultats ont été salués en Bourse où le titre du chimiste affiche vers 11h00 la plus forte hausse du SBF 120, à 71,93 euros (+5,69%) alors que l‘indice cédait 0,83%.

Les ventes trimestrielles d‘Arkema ont progressé de 1,2% à 1.893 millions d‘euros, un effet périmètre de +4,9% et un effet volume de +2,5% ayant compensé un effet de prix négatif de 5,5%.

L‘Ebitda (résultat brut d‘exploitation) a bondi de 27,4% au premier trimestre à 302 millions d‘euros profitant de l‘évolution du groupe vers des produits à plus forte valeur ajoutée comme les pôles de spécialités industrielles et matériaux de haute performance.

Dans une note, Raymond James salue les performances “impressionnantes” de ces deux activités, l‘Ebitda trimestriel de la première ayant augmenté de 39% et celui de la seconde de 34%.

Au total, la marge d‘Ebitda d‘Arkema a fait un bond de 330 points de base au premier trimestre à 16%.

“Ce premier trimestre est une grande satisfaction. Maintenant on a encore du travail pour continuer à développer l‘entreprise dans les années qui viennent. Ce n‘est pas la conjoncture qui va nous aider”, a souligné Thierry Le Hénaff, PDG d‘Arkema, lors d‘une conférence téléphonique.

DES ACQUISITIONS DE TAILLE PETITE OU MOYENNES POSSIBLES

Arkema compte poursuivre le développement de Bostik et son plan de redressement de son activité de gaz fluorés qui avait dégringolé en 2014 dans un marché chahuté.

Au final, Thierry Le Hénaff a réaffirmé sa confiance dans la capacité du groupe à faire progresser son Ebitda en 2016 après celle de 34,8% (+13% à périmètre constant) réalisée en 2015, sur la base d‘un environnement énergétique et de changes stables.

Le PDG a promis de communiquer des prévisions plus détaillées lors de la publication des résultats semestriels au début août.

En juin dernier, Arkema avait annoncé viser un Ebitda de 1,3 milliard d‘euros en 2017 et, à l‘horizon 2020, un chiffre d‘affaires de 10 milliards avec une marge d‘Ebitda proche de 17%.

Prié de dévoiler ses intentions en matière d‘acquisitions, le PDG a confirmé que, d‘ici à 2017, Arkema allait se concentrer sur des opérations de petite ou moyenne tailles en donnant la priorité au secteur des matériaux à haute performance.

Les montants qui pourraient être consacrés à de telles opérations se situeraient entre “quelques millions et quelques dizaines de millions d‘euros”, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de son plan 2020, Arkema a indiqué qu‘il souhaitait réaliser entre 1 et 1,5 milliard d‘euros d‘acquisitions, a rappelé le PDG, qui a par ailleurs indiqué que le groupe allait continuer à réduire ses coûts.

“Sur trois ans on est sur un rythme récurrent de 100 millions d‘euros de réductions de coûts et cela nous permet de gommer une grande partie de l‘inflation”, a-t-il précisé.

Le communiqué:

bit.ly/1WoSazh (Avec Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below