7 août 2015 / 06:31 / il y a 2 ans

LEAD 2-Allianz-Le REX de 2015 prévu dans le haut de la fourchette

* REX 2015 prévu à 10,8 milliards

* Bénéfice net T2 2,02 mds c. 1,78 md

* La gestion d‘actifs pâtit de l‘effet Pimco

* L‘action en nette baisse en ouverture (Actualisé avec des citations du DG, d‘un analyste, cours de Bourse)

par Jonathan Gould

FRANCFORT, 7 août (Reuters) - Allianz anticipe pour cette année un bénéfice d‘exploitation de 10,8 milliards d‘euros, soit dans le haut de sa fourchette prévisionnelle, des indemnisations moindres et des plus-values de cessions d‘actifs ayant permis de compenser l‘effet négatif des sorties de fonds du gérant Pimco.

L‘assureur allemand avait dit précédemment qu‘il projetait un bénéfice d‘exploitation de 10,4 milliards d‘euros en 2015, plus ou moins 400 millions d‘euros, en fonction des indemnisations et de l‘évolution des marchés financiers.

“En dépit d‘exceptionnels négatifs, nous avons réalisé une performance excellente”, a déclaré vendredi le président du directoire Oliver Baete, qui a repris les rênes de l‘assureur en mai, succédant à Michael Diekmann.

Les comptes trimestriels montrent que Baete, qui compte avoir bouclé d‘ici la fin de l‘année l‘examen de la stratégie de l‘entreprise, a encore fort à faire

Allianz a annoncé vendredi un bénéfice net trimestriel en hausse de 15% à 2,02 milliards d‘euros, dépassant le consensus Reuters qui donnait 1,78 milliard. Un an auparavant, le bénéfice net était de 1,76 milliard d‘euros.

Le bénéfice d‘exploitation trimestriel a augmenté de 2,6% à 2,84 milliards d‘euros, un peu inférieur au consensus qui le donnait à 2,937 milliards.

Le résultat d‘exploitation du segment IARD a bondi de 30% durant le trimestre grâce à une réduction du montant des indemnisations et à une plus-value de 200 millions d‘euros réalisée sur la vente de la filiale américaine Fireman’s Fund à l‘assureur ACE.

Le bénéfice d‘exploitation de la gestion d‘actifs a lui diminué d‘un quart, conséquence de la poursuite des désengagements des investisseurs envers Pacific Investment Management Company (Pimco), dont les retraits ont atteint 29,3 milliards d‘euros durant la période.

Le gérant américain, dont la contribution au résultat d‘exploitation de l‘assureur allemand dépasse les 20%, a subi l‘an passé des dégagements de fonds record et des remous au sein de sa direction avec notamment le départ avec pertes et fracas de son patron Bill Gross.

Thorsten Wenzel, analyste de DZ Bank, est plutôt mitigé sur la performance d‘Allianz. “Le bénéfice d‘exploitation reste un peu en deçà des attentes et les sorties nettes de la gestion d‘actifs restent élevées”, observe-t-il. “Côté positif, le bénéfice net dépasse largement le consensus, la solvabilité économique est élevée et la prévision a été légèrement revue en hausse”.

En Bourse de Francfort, les investisseurs ne sont pas non plus convaincus et l‘action perd 1,3% à 153 euros dans les premiers échanges. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below