13 février 2014 / 19:03 / il y a 4 ans

LEAD 1-Bombardier rate le consensus, abaisse ses objectifs 2014

(Actualisé avec précisions, chute du cours de Bourse)

par Susan Taylor

TORONTO, 13 février (Reuters) - Bombardier a publié jeudi un bénéfice trimestriel nettement inférieur aux attentes et a réduit ses prévisions pour 2014, du fait notamment des coûts de développement de sa nouvelle famille d‘avions CSeries.

Ces monocouloirs high tech sont censés concurrencer les avions de même catégorie de Boeing et d‘Airbus mais le programme en est à son quatrième report et les coûts s‘envolent.

Bombardier, qui construit également des trains, a en outre dit s‘attendre à un ralentissement de la croissance du chiffre d‘affaires de sa division ferroviaire cette année.

A la Bourse de Toronto, le titre chute de 8,42% à 3,70 dollars canadiens vers 18h55 GMT après avoir reculé jusqu‘à 3,44, un plus bas depuis décembre 2012.

Le chiffre d‘affaires du groupe canadien a augmenté de 15% à 5,32 milliards dollars (3,89 milliards d‘euros) au quatrième trimestre, dépassant le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 5,05 milliards, mais une hausse de 16% des coûts commerciaux a provoqué un recul de la marge brute à 11,8% contre 12,4% un an auparavant.

Le bénéfice net s‘inscrit à 97 millions de dollars, soit cinq cents par action, contre une perte de quatre millions (un cent/action) un an auparavant, due à l‘époque essentiellement à une charge de 119 millions liée à la fermeture d‘une usine et à des suppressions d‘emplois dans le ferroviaire.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action (BPA) est de sept cents, quatre de moins que le consensus.

Bombardier anticipe pour sa division aérospatiale une marge opérationnelle de 5% en 2014 et non plus de 6%, et pour sa division ferroviaire une marge opérationnelle de 6% environ, tout en maintenant comme objectif - sans date, cette fois - sa précédente prévision de 8%.

Il anticipe une hausse de 5% environ du chiffre d‘affaires ferroviaire, hors effets de change, après une croissance de 12,6% en 2013.

“Les résultats initiaux de performance des essais au sol et en vol du programme d‘avions CSeries sont conformes à nos attentes. La mise en service de l‘avion CS100 est maintenant prévue pour la seconde moitié de 2015 et celle de l‘avion CS300 suivra environ six mois plus tard”, indique le groupe dans son communiqué de résultats.

En tout, le programme a subi de 18 à 24 mois de retard, ce qui a déjà lourdement pesé sur le titre Bombardier en Bourse. (Avec Ashutosh Pandey à Bangalore et Alastair Sharp in Toronto, Wilfrid Exbrayat et Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below