10 janvier 2013 / 15:58 / il y a 5 ans

LEAD 1-Lafarge pense atteindre rapidement l'objectif de cessions

* Le cimentier s‘est fixé pour 2012 un objectif de E1 md de désinvestissements

* 800 millions sécurisés avec les cessions aux USA et au Mexique

* Le titre surperforme le CAC 40

PARIS, 10 janvier (Reuters) - Lafarge est convaincu d‘atteindre début 2013 l‘objectif d‘un milliard d‘euros de désinvestissements qu‘il s‘était fixé pour 2012, ses récentes opérations au Mexique et aux Etats-Unis lui ayant permis de sécuriser environ 800 millions d‘euros de cessions d‘actifs.

Le premier cimentier mondial a annoncé jeudi matin la vente de six carrières de granulats dans l‘Etat de Géorgie, aux Etats-Unis, pour une valeur d‘entreprise de 123 millions d‘euros. Mardi, il avait dit créer une coentreprise au Mexique pour regrouper ses actifs cimentiers avec ceux d‘Elementia, avec à la clé environ 40 millions d‘euros de désinvestissements. (voir et )

En novembre, Lafarge avait indiqué avoir sécurisé près de 650 millions d‘euros de désinvestissements cumulés sur l‘année.

“On est très proche de la cible initiale du milliard d‘euros”, a indiqué à Reuters un porte-parole du groupe. “On pense que l‘atteinte de l‘objectif devrait se faire rapidement, ce qui veut dire qu‘il y a de petits désinvestissements qui ont lieu.”

Selon des informations de presse, Lafarge chercherait à céder notamment ses activités en Inde et sa filiale sud-coréenne. et

Le groupe s‘efforce de se délester de ses actifs non stratégiques afin de ramener sa dette, actuellement de 12,2 milliards d‘euros, au-dessous des 10 milliards d‘euros le plus tôt possible en 2013.

La note de crédit de Lafarge a été déclassée dans la catégorie “junk” par les agences de notation Standard & Poor’s et Moody’s en 2011.

Le cimentier fera un point définitif sur le montant total des cessions réalisées sur l‘ensemble de l‘année écoulée à l‘occasion de ses résultats annuels, le 20 février.

En Bourse, Lafarge prenait 0,25% à 48,48 euros à 16h50, après être monté jusqu‘à 49,15 euros, un gain à comparer aux baisses du CAC 40 (-0,37%) et de l‘indice sectoriel des valeurs européennes liées au BTP (-0,5%). (Gilles Guillaume, Elena Berton et Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below