20 décembre 2012 / 17:24 / il y a 5 ans

Après la Grèce, l'Italie nouveau talon d'Achille de CASA

* Hausses des pertes sur créances chez Agos

* Auditée par la Banque d‘Italie, la filiale a remanié sa direction

* Après l‘échec de l‘aventure grecque, nouvelle épine pour le Crédit agricole

par Christian Plumb et Andrea Mandala

PARIS/MILAN, 20 décembre (Reuters) - Après avoir déboursé plusieurs milliards d‘euros pour solder une acquisition grecque qui a mal tourné, le Crédit agricole est maintenant confronté à un gonflement des provisions pour mauvaises créances dans sa filiale italienne.

La société de crédit à la consommation Agos Ducato, qui pèse 19 milliards d‘euros d‘encours, a contraint la banque française à inscrire le mois dernier une dépréciation d‘écart d‘acquisition de 572 millions d‘euros au titre de la filiale.

Certains analystes craignent que la situation continue de se dégrader, rendant plus ardue encore la mission du nouveau directeur de la filiale, Alain Breuils, nommé en juin dans le cadre d‘un remaniement de l‘état-major local.

Le ralentissement de l‘économie et le durcissement des règles de financement pèsent sur les activités de crédit à la consommation à travers l‘Europe, mais l‘Italie est un marché particulièrement difficile à cause d‘un environnement ultraconcurrentiel et d‘un taux de chômage à son plus haut niveau depuis plusieurs années.

“Pour eux, c‘est le principal risque du moment”, commente Christophe Nijdam, analyste chez Alphavalue. “Espérons que ça n‘ira pas aussi loin que la Grèce.”

Agos Ducato, dont les difficultés ont conduit la Banque d‘Italie a lancer un audit cette année, est à peine plus petite qu‘Emporiki, la filiale grecque qui affichait 22 milliards d‘euros d‘encours et dont le Crédit agricole a réussi à se débarrasser définitivement en octobre. (voir )

Et si les difficultés que rencontre l‘économie italienne ne sont pas comparables à celles de la Grèce, les analystes de la Deutsche Bank estiment qu‘Agos pourrait provoquer de nouvelles provisions pour pertes sur créance au rythme trimestriel d‘environ 230 millions d‘euros jusqu‘en 2014.

Le Crédit agricole a déjà chiffré à 2,4 milliards d‘euros les dépréciations potentielles sur ses crédits à la consommation, un montant non négligeable si on le rapporte aux 2,7 milliards d‘euros de résultat que le groupe devrait dégager l‘an prochain, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

CASA a refusé de faire un commentaire sur les difficultés de sa filiale, détenue à 39% par Banco Popolare. Celle-ci avait cherché l‘an dernier à revendre ses parts au Crédit agricole, mais les négociations ont été abandonnées quand la banque française a été rattrapée par ses problèmes en Grèce.

LES ANALYSTES ATTENDENT UNE DETERIORIATION

Après une coûteuse aventure grecque entamée en 2006, le Crédit agricole se retrouve maintenant confronté à une autre acquisition étrangère qui risque de mal tourner.

“Le Crédit agricole a détruit plus de valeur pour les actionnaires via son expansion internationale que n‘importe quelle autre banque en Europe”, déclare un analyste basé à Londres, sous couvert d‘anonymat. “Leur activité de crédit à la consommation est en mauvaise posture, et la situation va probablement continuer de se dégrader.”

La banque française accuse maintenant en baisse de 60% à la Bourse de Paris depuis qu‘elle a acquis Agos auprès d‘Intesa Sanpaolo en juin 2008, moyennant 546 millions d‘euros. Dans l‘intervalle, le secteur européen a chuté de 50%.

Le Crédit agricole détient aussi Cariparma, établissement en meilleure santé mais qui reste vulnérable lui aussi à l‘évolution de l‘économie italienne, pour laquelle l‘Union européenne prévoit une contraction de 2,3% en 2012 et de 0,5% en 2013.

La banque a également dû passer des provisions pour dépréciations sur sa participation dans l‘établissement espagnol Bankinter. Elle est aussi présente au capital de BES , principale banque portugaise cotée par la capitalisation.

La direction de CASA a reconnu le mois dernier qu‘il était encore difficile de cerner l‘ampleur exacte du problème chez Agos, qui a remplacé à sa tête en juin Mirco Perelli par Alain Breuils, vétéran de la finance venu de Fiat.

“Pour Agos, franchement, il est difficile de donner des chiffres pour l‘avenir”, a dit aux analystes le directeur financier du Crédit agricole, Bernard Delpit, ajoutant que la direction tiendrait les investisseurs informés à la fin de l‘année “si les choses se précisent”.

Jean-Pierre Lambert, analyste chez KBW, n‘a pas oublié les propos rassurants tenus par la banque à l‘issue de l‘inscription de provisions supplémentaires sur Agos au deuxième trimestre. “Nous voyons depuis que la dégradation a continué au troisième trimestre et que le management n‘est pas certain de ce qui l‘attend”, dit-il.

Findomestic, filiale de BNP Paribas, a déjà pour sa part réduit drastiquement l‘octroi de nouveaux crédits dès 2009, a indiqué une source proche de la banque.

Fiditalia, filiale de la Société générale, est sans doute quant à elle la première division italienne d‘une banque française à avoir essuyé les plâtres, lorsqu‘elle a été confrontée à une forte hausse du coût du risque et à un avertissement de la Banque d‘Italie, avant même Agos Ducato.

Les créances dépréciées d‘Agos ont atteint un ratio de 15,1% au troisième trimestre, contre 12,1% à la fin 2011, soit près du double du taux affiché par l‘activité équivalente en France. Ces créances pourraient atteindre 26,8% d‘ici la fin 2014, ont estimé les analystes de la Deutsche Bank dans une note.

La Banque d‘Italie a commandé cette année un audit d‘Agos et ordonné à la banque de porter à 7% son ratio de fonds propres. Cette demande a contraint Agos a réaliser une augmentation de capital de 235 millions d‘euros. (Gilles Guillaume pour le service français, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below