10 mai 2012 / 07:23 / dans 6 ans

LEAD 3-Arkema mise sur les émergents et le développement durable

* CA en hausse de 14% au T1 à 1.623 millions d‘euros

* L‘Ebitda recule de 12,5% à 253 millions

* Le coût des matières premières sera répercuté dans les prix

* Prévisions 2016 confirmées

* L‘action chute (Actualisé avec conférence téléphonique, commentaires d‘analystes, cours de Bourse)

par Noëlle Mennella

PARIS, 10 mai (Reuters) - Arkema a déclaré jeudi miser sur les pays émergents et le développement durable pour affronter un contexte économique incertain, ajoutant qu‘il continuait en 2012 d‘augmenter ses prix pour compenser la hausse du coût des matières premières.

Le chiffre d‘affaires du numéro un français de la chimie a progressé de 14% au premier trimestre à 1,62 milliard d‘euros, l‘acquisition de nouvelles activités, notamment des résines de spécialités, permettant de compenser la baisse de 5% des volumes par rapport à un premier trimestre 2011 marqué par un niveau d‘activité exceptionnel.

En raison du même effet de base, l‘Ebitda du groupe accuse une baisse de 12,5% à 253 millions d‘euros, Arkema soulignant toutefois qu‘il progressait fortement par rapport à la fin 2011 (158 millions au quatrième trimestre).

Le groupe, qui estime que les conditions de marchés observées au premier trimestre devraient se maintenir au deuxième, s‘attend ainsi à un recul de son Ebitda par rapport au niveau élevé du deuxième trimestre 2011 mais en progression par rapport au premier trimestre de l‘année.

“Les fondamentaux qui tirent la performance d‘Arkema sont bien orientés avec notamment la poursuite de la croissance dans les pays émergents et des opportunités toujours aussi nombreuses”, a déclaré dans un communiqué le PDG du groupe, Thierry Le Hénaff, évoquant notamment les tendances liées au développement durable, comme les nouvelles énergies où l‘allégement du poids des véhicules.

Le groupe, qui n‘a pas fourni de prévisions chiffrées pour l‘exercice en cours, a confirmé son ambition de réaliser en 2016 un chiffre d‘affaires de huit milliards d‘euros et un Ebitda de 1.250 millions.

Le marché a réagi négativement à ces chiffres, pourtant jugées supérieurs aux attentes par plusieurs analystes.

Vers 14h10, le titre cédait 2,8% à 63,50 euros, sous-performant l‘indice sectoriel européen de la chimie (-0,2%) . Le titre corrige ainsi la hausse enregistrée depuis le début de l‘année, qui reste supérieure à 15%.

Dans une note, Oddo considère néanmoins que “l‘exercice 2012 commence bien”, que l‘Ebitda est “satisfaisant par rapport aux attentes” et il salue “la confiance réitérée des dirigeants pour réaliser une année 2012 très solide”.

Thierry Le Hénaff a estimé de son côté que cette réaction boursière pouvait refléter des attentes à très court terme des investisseurs, “qui pouvaient penser qu‘on serait très au-dessus du consensus alors qu‘on est juste au-dessus”.

Le concurrent belge Solvay, qui a racheté le français Rhodia, a déclaré lundi qu‘il tablait sur un redressement de ses résultats en 2012, la réduction de ses coûts contribuant à compenser la faiblesse des marchés européens pour sa branche plastiques. (voir )

Voir aussi :

Le communiqué :

link.reuters.com/tyg28s

La présentation complète :

link.reuters.com/wyg28s

Arkema-2011 meilleur que prévu, objectif 2016 relevé (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below