8 septembre 2011 / 15:13 / il y a 6 ans

AVANT-PAPIER-Accor attendu sur ses projets d'expansion

* Journée investisseurs le 13 septembre

* Objectifs de résultat, cessions et investissements dans le viseur

* L‘Ebit 2011 attendu à E534 mlns, selon Thomson Reuters I/B/E/S

* Les analystes attendent aussi un point sur l‘utilisation de la trésorerie

par Dominique Vidalon

PARIS, 8 septembre (Reuters) - Accor sera attendu sur ses objectifs de résultats pour 2011, ses perspectives pour l‘an prochain sur fond de crainte de récession mondiale ainsi que sur ses projets d‘expansion lors de sa journée dédiée aux investisseurs la semaine prochaine.

Ces derniers souhaiteront aussi en savoir davantage sur les cessions d‘actifs et sur la façon dont le premier groupe hôtelier européen entend utiliser sa trésorerie alors que sa dette nette devrait être quasiment réduite à néant d‘ici la fin de l‘année.

“La journée investisseurs devrait donner l‘opportunité au groupe de clarifier sa stratégie (marques, cessions d‘actifs) et la façon dont les liquidités générées par le refinancement des hôtels vont être utilisées”, expliquent les analystes de Raymond James dans une note.

Accor, qui gère les chaînes Sofitel et Mercure, a engagé des cessions d‘actifs non-stratégiques pour récupérer de la trésorerie et réduire sa dette.

Le groupe a dans le même temps fait évoluer son modèle économique pour consommer moins de liquidités en augmentant le nombre de ses hôtels gérés par le biais de franchises ou de locations à loyers variables.

“En 2012, est-ce qu‘ils vont verser un dividende exceptionnel, racheter des actions, faire des acquisitions ou utiliser la trésorerie pour des investissements ?”, s‘interroge un analyste du secteur.

OBJECTIFS POUR 2011

Le mois dernier, le quatrième groupe hôtelier mondial derrière Intercontinental , Marriott et Starwood Hotels a rassuré les investisseurs en disant ne pas avoir constaté de répercussion des craintes de récession mondiale sur les réservations de septembre.(voir )

L‘amélioration des taux d‘occupation, la remontée progressive des tarifs des chambres et la maîtrise des coûts ont permis à Accor d‘enregistrer sur le premier semestre une hausse de 27,5% de son résultat avant impôts et intérêts financiers (Ebit).

Accor a promis aux investisseurs de communiquer une prévision annuelle détaillée pour l‘exercice. Les analystes tablent en moyenne sur un Ebit de 534 millions d‘euros, en hausse de 20% par rapport à l‘an dernier, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Ils espèrent également que le groupe apportera des indications sur les tendances pour l‘année prochaine alors que les pressions sur le pouvoir d‘achat des ménages pourraient porter un coup d‘arrêt au regain de demande dans l‘hôtellerie.

“Nous pensons qu‘un trou d‘air est probable à la fin de l‘année et nous ne pensons pas que la hausse des prix devrait dépasser l‘inflation en 2012”, écrivent les analystes d‘Oddo Securities dans une note en pronostiquant un Ebit 2012 stable par rapport à 2011.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S pour 2012 continue toutefois de faire apparaitre une hausse de 12% pour l‘instant.

L‘action Accor a perdu 30% cette année, sous performant l‘indice Stoxx Europe 600 des transports et des loisirs .

“Nous pensons aujourd‘hui que le cours de l‘action reflète de manière plus réaliste l‘impact d‘une reprise lente et longue”, jugent dans une note les analystes d‘UBS, qui ont relevé de vendre à neutre leur recommandation sur le titre.

Présent dans 90 pays avec quelque 4.200 hôtels, depuis la luxueuse chaîne Sofitel jusqu‘aux enseignes Ibis et Motel 6 destinées aux plus petits budgets, Accor affiche une capitalisation boursière de 5,3 milliards d‘euros.

Le groupe a ouvert 13.700 chambres au cours de la première partie de l‘année, la plupart dans le cadre de contrats sous gestion ou sous franchise dans le cadre de sa stratégie “asset-light”.

Son directeur général Denis Hennequin a dit être confiant dans la capacité du groupe à atteindre son objectif d‘ouvrir 30.000 nouvelles chambres cette année.

Les analystes s‘attendent à ce qu‘Accor communique mardi des objectifs pour les ouvertures de chambres sur les années à venir ainsi que pour les dépenses d‘investissement prévues pour chaque chaîne et chaque région et à ce qu‘il clarifie sa stratégie de marque.

Le mois dernier, le groupe a cédé le traiteur Lenôtre au géant de la restauration collective Sodexo dans le but de réduire encore davantage sa dette et de se recentrer sur son activité d‘hôtellerie.

Le groupe a précisé être dans les temps pour atteindre son objectif de 1,2 milliard d‘euros de cession d‘actifs immobiliers pour 2011 et 2012, après avoir réalisé 300 millions d‘euros de cessions au premier semestre.

Un analyste du secteur exprime toutefois des interrogations. “Certains craignent que les fonds, notamment aux Etats-Unis, aient moins d‘appétit pour les actifs hôteliers. Alors qu‘en est-il du bouclage de ce programme de cession d‘actifs et de sa possible prolongation ?”.

Les cessions d‘actifs ont permis à Accor de réduire sa dette nette à 559 millions d‘euros à fin juin et le groupe a confirmé son objectif d‘une dette proche de zéro d‘ici fin 2011. (Gwénaëlle Barzic pour le servic français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below