5 mai 2009 / 08:56 / dans 9 ans

SYNTHESE M6 dépasse les attentes, TF1 prévoit une perte au T1

* TF1 dit prévoir une perte opérationnelle de 10-15 mlns d‘euros au T1. Les analystes attendaient un bénéfice

* M6 - CA stable supérieur aux attentes au T1, le président dit à Reuters ne pas entrevoir d‘améliorer du marché

* Chute de 27% des recettes publicitaires T1 de la chaîne TF1 et de 11% pour M6 contre un recul de 13% anticipé

par Cyril Altmeyer

PARIS, 5 mai (Reuters) - La chute des recettes publicitairss de TF1 (TFFP.PA) et M6 (MMTP.PA) a conduit mardi le premier à anticiper une perte opérationnelle au premier trimestre et le second à anticiper une baisse de son résultat opérationnel annuel, sans reprise rapide du marché en vue.

TF1 a pris le marché par surprise en annonçant prévoir une perte opérationnelle comprise entre 10 et 15 millions d‘euros au premier trimestre, au lieu d‘un résultat de 16 millions attendu par les analystes, et sur un bénéfice net de cinq à dix millions, contre un consensus de 20 millions. Le groupe annonce une chute de 27% des recettes publicitaires de la chaîne, contre un recul de 11% pour M6, qui avait prévu un recul de 13%.

L‘action TF1 perd 2,6% à 6,97 euros vers 10h30, après avoir perdu jusqu’à 9%, tandis que l‘action M6 prend 1,71% à 14,57 euros, surperformant l‘indice paneuropéen des médias .SXMP, en hausse de 0,2% à la même heure.

TF1 a fait état d‘une chute de 18% de son chiffre d‘affaires total à 538 millions d‘euros au premier trimestre, soit une baisse deux fois supérieure au recul de 9% envisagé pour l‘année par le groupe en février.

M6 a de son côté dépassé les attentes en publiant un chiffre d‘affaires total stable à 327,4 millions d‘euros, à comparer à un consensus de 304 millions. Le groupe a profité d‘une hausse de 9,6% du chiffre d‘affaires non publicitaire, qui représente près de la moitié du total, notamment grâce aux droits du film “Twilight”.

“Ces chiffres, notamment en parallèle au très fort recul des recettes publicitaire de TF1, témoignant de la solidité du modèle de M6, mais le message reste très prudent sur la conjoncture publicitaire”, écrit CM-CIC dans une note.

RALENTISSEMENT DU MARCHÉ PUB DE LA TNT AU S2

Dans un entretien accordé à Reuters, le président du directoire de M6, Nicolas de Tavernost, estime que le recul des recettes publicitaires du groupe devrait entamer son résultat opérationnel en 2009 et que le marché publicitaire, encore morose en avril et mai, ne devrait pas s‘améliorer rapidement.

Il a même prévu un “ralentissement significatif” pour le marché publicitaire de la télévision numérique terrestre (TNT) au second semestre, en raison d‘une stabilisation de l‘audience et de la baisse des tarifs sur les chaînes historiques. (Plus de détails: [ID:nL4116927])

“Il y a une brutalité européenne du frein au marché de la pub que nous avions peut-être un peu plus anticipé que d‘autres”, a expliqué Nicolas de Tavernost à Reuters. “Nous avons continué à être attentifs à nos diversifications pour être le moins vulnérables possible à la publicité”.

Nicolas de Tavernost a estimé que la suppression partielle de la publicité sur France Télévisions depuis janvier a constitué un “frein à la baisse” du marché publicitaire sans toutefois le dynamiser. (Plus de détails: ([ID:nL4151921])

Il a souligné que la crise pourrait fournir à M6 des opportunités dans d‘acquisition dans la TNT où le contexte de marché pourrait devenir “très difficile” pour certains acteurs. TF1 et M6 disposent d‘options de vente exerçables en février 2010 de leurs participations respectives de 9,9% et 5,1% dans Canal+ France (groupe Vivendi (VIV.PA)) pour des montants minimums garantis de 747,5 millions et 384,2 millions.

TF1 a précisé mardi que son plan d’économies de coûts de 60 millions d‘euros pour 2009 annoncé en février produira ses effets progressivement sur l‘ensemble de l‘exercice, tandis que Nicolas de Tavernost a confirmé à Reuters l‘enveloppe de 28 millions prévue pour cette année.

Il a toutefois souligné que la chaîne M6 n‘avait pas l‘intention de faire d’économies sur ses programmes, confirmant l‘objectif de baisse de 14 à 18% du coût de grille de la chaîne en 2009 comparé aux 347 millions d‘euros de 2008 - le différentiel étant dû pour l‘essentiel aux 50 millions d‘euros investis pour l‘Euro de football l‘année dernière.

Lors de la publication des résultats annuels de TF1 en février, le PDG du groupe Nonce Paolini a de son côté estimé “probable” une baisse du coût de la grille en 2009, comparé aux 1.032 millions d‘euros de 2008.

Selon les chiffres publiés lundi par Médiamétrie, TF1 a subi en avril un recul de 0,9 point sur un an de sa part d‘audience à 26,3%, contre une baisse de 0,3 point à 10,7% pour M6.

“M6 a réussi à conserver son pouvoir sur les prix grâce à une stabilisation de sa part d‘audience, une tendance qui devrait selon nous continuer”, estime Fortis dans une note.

W9, propriété de M6, a fait jeu égal avec TMC - dont TF1 ne détient que 40% - avec une part d‘audience nationale de 2,4% le mois dernier.

M6, qui tient son assemblée générale annuelle ce jour, propose un dividende ramené à 0,85 euro au titre de 2008 contre un euro en 2007, tandis que TF1 a réduit le sien de 0,85 euro à 0,47 euro.

L‘action TF1 a chuté de 34% depuis le début de l‘année, contre une rebond de 5% pour M6, qui a dépassé en mars sa capitalisation qui atteint 1,9 milliard contre 1,5 milliard pour la filiale de Bouygues (BOUY.PA).

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below