5 août 2009 / 05:22 / il y a 8 ans

LEAD 4 Socgen revient dans le vert avec un T2 meilleur que prévu

* Bénéfice net en baisse de 52% au T2

* Dépréciations supplémentaires de 1,7 milliard d‘euros

* Pas de remise en cause de la stratégie d‘indépendance

* “Très bon” mois de juillet en BFI

(actualisé avec cours en Bourse §5, déclaration de la SG sur les actifs risqués §16 et l‘aide d‘Etat au dernier §)

par Matthieu Protard

PARIS, 5 août (Reuters) - Société générale (SOGN.PA) a publié mercredi un bénéfice net en baisse de 52% pour le deuxième trimestre 2009 mais ses performances sont ressorties au-dessus des attentes grâce à une relative stabilisation de ses provisions, entraînant une hausse de l‘action de la banque.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière indique avoir réalisé un résultat net, part du groupe, de 309 millions d‘euros au deuxième trimestre, après avoir passé dans ses comptes 1,7 milliard d‘euros de dépréciations supplémentaires.

Le consensus Reuters, réalisé auprès de 15 analystes, tablait en moyenne sur un bénéfice net en baisse de 85% à 97 millions d‘euros, avec des revenus en repli de 0,6%. Pour plus de détails, cliquer sur [ID:nLT552360].

“Les résultats (sont) globalement en ligne avec les annonces faites mais plutôt positifs sur le coût du risque”, écrit dans une note Pierre Chédeville, analyste de CM CIC Securities.

Vers 15h, l‘action de la Socgen était en hausse de plus de 6% à 49,175 euros. A ce cours, elle surperforme l‘indice sectoriel DJ Stoxx .SX7P des banques européennes, en progression de 1,75% au même moment.

“Il s‘agit d‘un bon ensemble de chiffres sous-jacents”, commente Christoph Bossmann, analyste chez WestLB.

Avec ces résultats trimestriels, la banque présidée par Frédéric Oudéa confirme ainsi un retour dans le vert après avoir publié une perte surprise de 278 millions d‘euros au premier trimestre 2009.

Le 6 juillet dernier, la Société générale avait prévenu qu‘elle serait tout juste bénéficiaire au deuxième trimestre, ses comptes étant pénalisés par un impact comptable négatif de 1,3 milliard d‘euros sur la valeur de ses CDS. [ID:nL691436]

Son grand concurrent, BNP Paribas (BNPP.PA), a fait état mardi d‘un bénéfice net en hausse de 6,6% à 1,6 milliard d‘euros au deuxième trimestre. [ID:nL3636945]

17,8 MILLIARDS D‘EUROS D‘EXPOSITIONS RISQUÉES

La stratégie d‘indépendance de la banque “n‘est absolument pas remise en cause”, a déclaré sur la radio BFM Frédéric Oudéa qui n‘exclut pas à l‘avenir des acquisitions dans la banque de détail ou la banque privée par exemple.

Cette question de l‘indépendance est régulièrement posée à la Société générale depuis la révélation en janvier 2008 d‘une perte record de trading de 4,9 milliard d‘euros dans l‘affaire Kerviel.

Sur le front des provisions passées pour couvrir les risques de marché et de mauvaises créances, les analystes retiennent que les provisions de la Socgen sont restées relativement stables par rapport au premier trimestre 2009, même si elles sont multipliées par 2,8 par rapport au T2 2008.

“Ce qui est une bonne surprise même si cette stabilisation était attendue”, relève Pierre Chédeville.

Dans la banque de financement et d‘investissement (BFI), la Société générale enregistre une perte nette trimestrielle de 12 millions d‘euros mais celle-ci se révèle moins importante que prévue.

Interrogé sur les activités de la BFI, Frédéric Oudéa a déclaré : “Le mois de juillet est resté très bon.”

PAS DE DÉCISION SUR LE REMBOURSEMENT DES AIDES

Le groupe, qui avait fait état de 20 milliards d‘euros d‘actifs risqués à fin mars, souligne également avoir réduit sur le deuxième trimestre ses expositions à risques, estimées à 17,8 milliards d‘euros à fin juin, selon Didier Valet, le directeur financier de la Socgen.

“Nous avons pu vendre pour trois milliards d‘euros d‘actifs à risques sur le trimestre. Il y a eu un peu plus de liquidité sur un certain nombre d‘actifs”, a expliqué le P-DG de la banque française.

Dans la gestion d‘actifs, autre activité durement touchée par la crise et que la Socgen a décidé de fusionner avec celle du Crédit agricole (CAGR.PA), le résultat net s‘inscrit en repli de 72,1% à 12 millions d‘euros.

La banque, qui a reçu 3,4 milliards d‘euros d‘aide de l‘Etat français dans le cadre du plan de soutien au secteur bancaire, affiche un ratio de solvabilité financière “Tier One” de 9,5% à fin juin.

Interrogé sur le remboursement des aides aux banques, Frédéric Oudéa a fait savoir que la banque n‘avait pas, “à ce stade”, pris de décision.

Lire aussi:

* Bonus - Oudéa interpellé sur le retour des bonus [ID:nL5455231]

avec la contribution de Julien Ponthus et Sudip-Kar-Gupta, édité par Benoît Van Overstraeten et Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below