4 mars 2009 / 15:55 / il y a 9 ans

SYNTHESE BTP-Vinci et Bouygues ont une bonne visibilité sur 2009

par Gilles Guillaume

PARIS, 4 mars (Reuters) - Vinci (SGEF.PA) et Bouygues (BOUY.PA) ont souligné mercredi à l‘occasion de leurs résultats 2008 que le niveau de leurs carnets de commandes leur conférait une bonne visibilité pour 2009 dans la construction.

Vinci, numéro un mondial des concessions et du BTP, a fait état d‘un bénéfice 2008 supérieur aux attentes [ID:nL2302829] et déclaré aborder l‘année en cours avec sérénité, confiance et vigilance.

“La sérénité, c‘est un peu l‘inverse du stress”, a déclaré Xavier Huillard, directeur général de Vinci au cours de la conférence de presse consacrée aux résultats du groupe.

“Le stress, c‘est quand vous avez des situations imprévues sur lesquelles vous n‘avez pas de début de solution ou de début de posture (...) Etre serein, ça ne veut pas dire que tout sera formidable, ça veut dire que nous savons comment nous allons régler au quotidien notre groupe afin de faire face à ces nouvelles réalités de notre environnement”, a-t-il ajouté.

Vinci est aidé en cela par un carnet de commandes qui représentait au 31 décembre dernier dix mois d‘activité moyenne, sécurisé à 70% sur l‘année, ce qui permet au groupe de jouir d‘une visibilité relativement bonne pour 2009.

Vers 16h50, Vinci s‘envole de 10,2% à 27,40 euros à la Bourse de Paris tandis que Bouygues s‘adjuge 6,7% à 23,70 euros. A la même heure, l‘indice CAC 40 .FCHI progresse de 3,78% tandis que l‘indice européen du secteur de la construction .SXOP progresse de 6,7%.

CONFIANCE POUR LE LONG TERME, MOTUS SUR 2010

Dans le cas de Bouygues, qui a fait état lui aussi de résultats 2008 supérieurs aux attentes grâce à la construction [ID:nL39403], le carnet de commandes affiché fin décembre 2008 dans le BTP permet au groupe de sécuriser 74% de son chiffre prévisionnel de l‘année en cours.

“Il n‘y a pas beaucoup d‘incertitude sur le niveau d‘activité en 2009”, a souligné le P-DG, Martin Bouygues, lors du point presse consacré aux résultats de la société.

La crise financière perturbe actuellement le marché des grands projets d‘infrastructure, “mais elle ne les stoppe pas, éventuellement elle les ralentit un peu, mais même pas toujours” a-t-il ajouté.

Contrairement à 2007, marquée pour le groupe Bouygues par quatre chantiers géants de plus de 300 millions d‘euros, l‘année 2008 n‘en a toutefois compté aucun.

A plus long terme, le secteur de la construction peut compter sur les besoins suscités par l‘urbanisation croissante et la volonté d‘améliorer la performance énergétique de nombreux équipements, comme le prévoit par exemple le Grenelle de l‘environnement en France, mais les deux groupes estiment qu‘il est trop tôt pour se prononcer sur l‘horizon plus proche.

“Nous n‘avons pas de boule de cristal”, a déclaré Xavier Huillard en marge du point presse de Vinci. “Nous parlerons de 2010 quand nos commandes rentreront. Nous saurons à la fin août à quoi va ressembler l‘ensemble de l‘année et l‘an prochain, mais pas avant.”

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below