5 novembre 2009 / 19:20 / il y a 8 ans

LEAD1 M6-Recettes pub -2,7% au T3, embellie en septembre-octobre

* Recettes pub de la chaîne -2,7% au T3, après -16,7% au T2

* Trop peu de visibilité pour extrapoler sur le T4

* C.A. +9,2% à 296 mlns d‘euros au T3, plus que prévu

par Cyril Altmeyer

PARIS, 5 novembre (Reuters) - Le groupe M6 (MMTP.PA) a annoncé jeudi une baisse de 2,7% des recettes publicitaires de la chaîne au troisième trimestre, à la faveur d‘un rebond en septembre qui s‘est poursuivi en octobre sans pouvoir toutefois être extrapolé sur la fin de l‘année.

Le groupe de télévision a réalisé un chiffre d‘affaires consolidé de 296 millions d‘euros, en hausse de 9,2%, largement supérieur au consensus de 265 millions cité par les analystes.

Les recettes publicitaires de la chaîne ressortent à 111,5 millions d‘euros, après avoir chuté de 14,1% au premier semestre 2009, contre un plongeon de 23% pour TF1 (TFFP.PA) qui publiera ses chiffres mardi prochain.

“La tendance s‘est vraiment infléchie à la rentrée en septembre”, a déclaré le directeur financier Jérôme Lefébure lors d‘un entretien téléphonique accordé à Reuters, précisant que la hausse s’était poursuivie en octobre.

“Mais la visibilité est très faible et c‘est important de rester prudent. Il n‘y a pas une vraie tendance de fond”, a-t-il prévenu. “On ne parle pas de reprise en tant que tel”.

Selon ZenithOptimedia (groupe Publicis (PUBP.PA)), le marché français de la publicité télévisée devrait chuter de 11% en 2009 avant une modeste hausse de 1,5% en 2010. Il devrait représenter cette année 2,9 milliards d‘euros, soit près d‘un tiers du total en France.

BAISSE DU C.A. CONSOLIDÉ RAMENÉE À 0,6% SUR 9 MOIS

La hausse du chiffre d‘affaires consolidé de M6 au troisième trimestre tient en particulier à une forte progression des droits audiovisuels et du club de football des Girondins de Bordeaux, ainsi qu’à un redressement des ventes du pôle de vente à distance Ventadis.

M6 ramène ainsi la baisse de son chiffre d‘affaires consolidé sur neuf mois à 0,6% à 974,4 millions d‘euros.

“C‘est la pertinence d‘une stratégie amorcée il y a de longues années et cela permet une stabilité dans un environnement économique où la stabilité n’était pas garantie”, a observé Jérôme Lefébure.

Il a confirmé que M6 prévoyait une hausse “très modérée” de son coût de grille en 2010 comparé aux quelques 300 millions d‘euros investis en 2009, auxquels s‘ajouteront le prix du match de football Irlande-France du 14 novembre, ravi à TF1 pour un montant que Jérôme Lefébure n‘a pas voulu dévoiler.

M6 a affiché une part d‘audience stable à 11,2% en octobre, après avoir dépassé France 3 en septembre avec un taux de 11,3%, tandis que TF1 a stabilisé sa propre audience à 26,2%, selon Médiamétrie.

Le groupe de télévision, qui a su se diversifier pour moins dépendre des aléas du marché publicitaire, étudie “différentes pistes” pour se lancer sur le marché des jeux en ligne qui devrait être ouvert à la concurrence en France début 2010, a également déclaré Jérôme Lefébure.

“On a une équipe qui travaille sur différentes graduations d‘offres. On pense que c‘est véritablement une opportunité et on la prépare”, a-t-il dit. “Je pense que cela passera par une alliance, parce que comme on l‘a fait dans pas mal d‘autres métiers, c‘est l‘alliance de professionnels qui permet l‘efficacité la plus rapide.”

Edité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below