21 septembre 2011 / 19:54 / dans 6 ans

LEAD 3-Le Qatar envisage d'entrer au capital de BNP Paribas-source

* Le Qatar réfléchit à une entrée au capital de BNP Paribas - Source

* Le pays a également discuté avec d‘autres banques françaises - Source

* Mise en réserve des bénéfices et réduction de la taille du bilan privilégiées-Prot aux Echos (Actualisé avec “no comment” de Bercy)

par Regan Doherty et Lionel Laurent

DOHA/PARIS, 21 septembre - Le Qatar est en discussions avec BNP Paribas sur une possible prise de participation dans la première banque française, a dit mercredi à Reuters une source basée au Qatar.

Le pays a également discuté avec d‘autres banques françaises sur un investissement du même type, a ajouté la source.

“Ils parlent à différentes banques en France, vu leurs très importants besoins en capital”, a souligné la source sous couvert d‘anonymat.

BNP Paribas et Société générale se sont refusés à tout commentaire tandis que personne n’était disponible pour réagir chez Crédit agricole et Natixis .

Des rumeurs de marché évoquant un possible investissement dans BNP Paribas avait un moment dopé le titre de la banque en séance, qui a finalement terminé en baisse de 1,9%. (voir

Les banques françaises ont vu leur cours de Bourse chuter depuis l’été sur des craintes liées à d’éventuels besoins de recapitalisation.

Dans ce contexte, des spéculations disant que l‘Etat français pourrait être obligé d‘intervenir pour faire cesser l‘hémorragie vont croissant, d‘autant plus que les craintes d‘un gel du crédit refont regulièrement surface en raison de la persistance de la crise de la dette de la zone euro.

Les responsables politiques et les patrons de banques se relayent depuis plusieurs semaines pour démentir tout besoin de nouveaux fonds propres, mais peinent à convaincre.

De leur côté, plusieurs sources bancaires disent avoir eu vent de discussions concernant une injection de fonds publics via des actions préférentielles, tout en ajoutant ne pas savoir à quel stade en étaient les pourparlers.

Aucun commentaire n‘a pu être obtenu dans l‘immédiat auprès du ministère des Finances.

BNP PARIBAS FONCTIONNE NORMALEMENT

Dans un entretien que publiera jeudi le journal Les Echos, Baudoin Prot, directeur général de BNP Paribas, dit que la banque compte se conformer aux nouvelles règles bancaires plus strictes de Bâle III en mettant en réserve des bénéfices et en réduisant la taille de son bilan plutôt qu‘en augmentant son capital.

“En ce qui concerne BNP Paribas, dans la mesure où nous avons déjà une solvabilité élevée dans le cadre des règles actuelles, la question qui se pose est de savoir quand et comment nous serons en mesure d‘atteindre les exigences de fonds propres des règles Bâle III”, a déclaré Baudoin Prot dans l‘entretien publié mercredi soir sur le site internet du journal économique.

“La date sera janvier 2013 et la méthode passera par un double effort de mise en réserve des bénéfices et de réduction de la taille de notre bilan, plutôt que par une augmentation de capital.”

Le directeur général de BNP Paribas a également estimé que les craintes d‘un défaut de l‘Italie, dont l‘agence S&P a abaissé mardi la note, n’était pas fondées, tandis que sur la Grèce, il estime que la banque peut “faire face à toute éventualité.”

La banque, l‘une des principales d‘Europe, présente une exposition sustantielle à la dette souveraine de la zone euro: fin juin, elle détenait dans ses livres quatre milliards d‘euros de dette grecque et 20,8 milliards d‘euros de dette italienne.

Depuis la fin juin, l‘action BNP Paribas a fondu de 55%.

“La banque travaille normalement. Elle ne connaît pas d‘autre difficulté que son cours de Bourse”, a ajouté Baudoin Prot.

“Nous sommes naturellement impatients que le marché juge à nouveau chaque banque européenne d‘un regard serein, et non sur la base de crainte ou de rumeurs”, a-t-il poursuivi. “Cela peut prendre un certain temps, car le calendrier des institutions n‘est pas celui des marchés (...) Lorsque l‘incertitude sur l‘avenir de la Grèce et sur l‘euro aura cessé, la valeur boursière des banques reflètera certainement davantage leur valeur intrinsèque.”

Prié de dire si le plan présenté la semaine dernière pour renforcer les fonds propres de la banque ( ) passerait par des suppressions d‘emplois, Baudoin Prot a répondu: “Notre banque de financement et d‘investissement s‘adapte en permanence aux évolutions des marchés et de son environnement. Notre plan d‘adaptation nous conduira sans doute à réduire la taille de certaines plate-formes.” (Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below