23 janvier 2008 / 15:56 / il y a 10 ans

LEAD 1 Pfizer-Bénéfice et chiffre d'affaires meilleurs que prévu

par Ransdell Pierson

NEW YORK, 23 janvier (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer (PFE.N) a fait état mercredi d‘un bénéfice en baisse au quatrième trimestre, mais supérieur malgré tout aux attentes des analystes grâce à une baisse du taux d‘imposition, à la faiblesse du dollar et à une augmentation de la demande pour plusieurs de ses produits.

RESULTATS

Le géant de la pharmacie a dégagé sur la période un bénéfice de 2,88 milliards de dollars, soit 42 cents par action, contre 9,45 milliards (1,32 dollar) un an plus tôt, trimestre alors marqué par un gain exceptionnel important lié à la vente de la division OTC du groupe à Johnson & Johnson (JNJ.N).

Hors éléments exceptionnels, le BPA du trimestre écoulé ressort à 52 cents. Sur cette même base, les analystes interrogés par Reuters Estimates tablaient sur 47 cents.

Le chiffre d‘affaires a augmenté de 4% sur le trimestre écoulé à 13,1 milliards de dollars, bien au-delà du consensus Reuters Estimates qui donnait 12,18 milliards. Mais sans la baisse du billet vert, le C.A. se serait contracté de 1%.

COMMENTAIRES DE LA DIRECTION

“Avec la performance vigoureuse des produits, les réductions de coûts, l‘amélioration de la rentabilité et le bénéfice des effets de changes, nous sommes parvenus à afficher une croissance à la fois du chiffre d‘affaires et du bénéfice bien que nous ayons perdu l‘exclusivité sur le Norvasc et le Zoloft”, a déclaré Jeff Kindler, directeur général.

PREVISIONS

Le laboratoire new-yorkais a relevé pour 2008 le bas de sa fourchette de prévisions hors exceptionnels à 2,35 dollars par action contre 2,31 dollars jusqu‘ici. Il a en revanche maintenu à 2,45 dollars le haut de cette fourchette.

Les analystes tablent pour leur part en moyenne sur un BPA de 2,35 dollars.

CONTEXTE

Au cours de l‘année passée, Pfizer a supprimé plus de 10.000 emplois et mis en oeuvre d‘autres mesures de réductions de ses coûts pour préserver ses marges face à la concurrence croissance des génériques sur plusieurs de ses anciennes molécules vedettes, telles que l‘antidépresseur Zoloft et le Norvasc contre l‘hypertension. Il se prépare aussi à l‘expiration des brevets de son anticholestérol Lipitor aux États-Unis, peut-être dès 2010.

Dans cette optique, Pfizer s‘est lancé dans une politique offensive de partenariats avec des laboratoires pharmaceutiques de plus petite taille, ses propres chercheurs n‘ayant pas réussi ces cinq dernières années à produire de nouveaux médicaments vraiment prometteurs.

Le groupe a reconnu en octobre avoir subi un lourd revers en mettant fin à sa participation au programme Exubera, première forme d‘insuline administrée par inhalation, faute d‘intérêt des médecins et des patients pour le produit. Celui-ci avait été lancé en partenariat avec Nektar Therapeutics (NKTR.O).

C.A. PAR PRODUITS

Le résultat du trimestre écoulé a été soutenu avant tout par la performance des produits contre la douleur, le cancer du rein et la dépendance au tabac.

Le chiffre d‘affaires mondial du Lyrica, nouveau traitement contre les douleurs provoqués par le zona ou la fibromyalgie, a bondi de 60% à 564 millions de dollars.

Celui du Sutent, lancé récemment pour traiter le cancer du rein, a grimpé de 75% à 182 millions du dollars, et les ventes du Champix ont plus que triplé à 311 millions de dollars malgré des mises en garde contre les effets secondaires de ce traitement d‘aide au sevrage tabagique, soupçonné d‘entraîner des comportements dépressifs voire suicidaires.

L‘anti-inflammatoire Celebrex a continué pour sa part de rebondir malgré la présence d‘un risque cardiovasculaire, et son chiffre d‘affaires a grimpé de 18% à 637 millions de dollars. Les ventes du Viagra (impuissance) ont augmenté de 10% à 498 millions.

Les ventes du Lipitor ont progressé de 3% à 3,43 milliards de dollars, mais sans les effets de change positifs, le chiffre d‘affaires du produit ressort en baisse de 1%.

Sur l‘ensemble de 2007, les ventes mondiales du produit ont baissé de 2% à 12,7 milliards de dollars, conséquence de la concurrence de la version générique du Zocor de Merck (MRK.N).

IMPOTS

Pfizer a précisé qu‘un taux d‘imposition favorable de 18,2%, contre 21,7% au quatrième trimestre de l‘exercice précédent, avait également soutenu ses résultats.

BOURSE

Vers 15h30 GMT, l‘action Pfizer prend 0,6% à 22,30 dollars, tandis qu’à la même heure l‘indice Dow Jones .DJI des trente principales valeurs abandonne plus 1,4%. /GG

Version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below