17 janvier 2008 / 07:12 / il y a 10 ans

LEAD 2 Bourse - Rémy Cointreau chute, le marché déçu par le T3

PARIS, 17 janvier (Reuters) - L‘action Rémy Cointreau (RCOP.PA) chute en Bourse jeudi après l‘annonce de ventes inférieures aux attentes pour le troisième trimeste de l‘exercice 2007-2008 en raison de performances moins bonnes dans les cognacs aux Etats-Unis.

Vers 12h00, l‘action du n°2 français des vins et spiritueux perdait 10,7% à 38,8 euros face à un CAC 40 en hausse de 0,37% et un indice sectoriel européen .SX3P en progression de 0,42%.

Dans le même temps, Diageo (DGE.L) abandonnait 3,59% tandis que Pernod Ricard (PERP.PA) reculait de 3,75% à 68,24 euros, revenant à ses plus bas de fin 2006.

Sur les neuf premiers mois de l‘exercice 2007-2008, les ventes de Rémy Cointreau ont totalisé 630,8 millions d‘euros (+3,3% à données publiées et +7,9% à taux de change comparables).

Sur le seul troisième trimestre, elles ont atteint 256,3 millions d‘euros, contre un consensus de 266,3 millions.

Le groupe explique que dans le cognac, Rémy Martin a bénéficié des performances de ses Fine Champagne en Asie ainsi qu‘en Europe, sous l‘impulsion de la Russie de la France et du Benelux. S‘agissant des Etats-Unis, il a simplement noté que “la demande des consommateurs reste bonne dans un contexte commercial clairement marqué par la prudence”.

“Il y a des inquiétudes sur l’évolution des ventes de cognac aux Etats-Unis, où le groupe réalise plus de 50% des ventes de cette boisson”, commente un analyste sous couvert d‘anonymat.

Un autre souligne que “la croissance organique sur le troisième trimestre de l‘exercice a été inférieure à celle du premier semestre” et que, dans ce contexte, “il est normal qu‘une valeur chère perde du terrain”.

Un troisième analyste remarque que “le groupe a pâti d‘un destockage des distributeurs américains et du décalage du nouvel chinois”.

Le groupe a néanmoins confirmé dans un communiqué qu‘il attendait une croissance organique significative de sa rentabilité opérationnelle” annuelle.

Sur neuf mois, dans la branche “liqueurs et spiritueux”, les ventes de Cointreau ont enregistré des “progressions satisfaisantes”, particulièrement au Royaume-Uni, en France et dans les pays scandinaves.

Dans les champagnes, celles de Piper-Heidsieck et de Charles Heidsieck “sont excellentes sur ce troisième trimestre, traditionnellement important” et “compensent largement la baisse volontaire des champagnes sans marque à faible valeur ajoutée”, souligne le groupe. /NM

Noëlle Mennella

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below