15 avril 2008 / 10:43 / il y a 10 ans

LEAD 1 Tesco - Bénéfice d'exploitation annuel en hausse de 11%

LONDRES, 15 avril (Reuters) - Le numéro un britannique de la distribution Tesco (TSCO.L) a fait état mardi d‘une hausse de 11% de son bénéfice au titre de l‘exercice écoulé et indiqué que le début de la nouvelle année s’était bien déroulé.

RESULTAT. Le bénéfice (trading profit) s‘est établi à 2,75 milliards de livres pour l‘exercice clos le 23 février en raison de la forte croissance de son activité à l‘international et de ses activités sur internet.

CHIFFRE D‘AFFAIRES. Les ventes à magasins comparables au Royaume-Uni hors carburants sont en hausse de 3,5% sur l‘exercice clos et de 4% sur les cinq premières semaines du nouvel exercice.

A l‘international, soit 12 pays au total, de la Chine aux Etats-Unis, les ventes ont crû de 22,5% à taux de change constants.

Hors alimentaire, la progression des ventes est ralentie au second semestre de l‘exercice à 8%, contre 10% au premier semestre. Dans le seul segment de l‘habillement, la croissance s‘est ralentie à 6%.

En ce qui concerne les ventes sur internet, elles se sont montées à 180 millions de livres pour Tesco Direct qui vient de se créer et elles ont crû de 31% à 1,6 milliard de livres pour Tesco.com.

BOURSE. Tesco gagne 5,5% à 412,75 pence alors que le DJ Stoxx .SXRP gagne 1,28%. En revanche, les distributeurs non alimentaires comme Marks & Spencer (MKS.L), Next (NXT.L) ou DSG International DSGI.L font beaucoup moins bien. Ils sont censés moins résister à la Bourse.

CONTEXTE. Au Royaume-Uni, la concurrence s‘exacerbe entre les quatre gros distributeurs, Tesco, Asda, Sainsbury (SBRY.L) et Morrisons (MRW.L) alors que le ralentissement économique s‘accentue et que les budgets des ménages subisse le contrecoup de la hausse des tarifs énergétique et des remboursements d‘emprunts immobiliers.

Selon le directeur général du groupe Terry Leahy, les habitudes du consommateur britannique sont en train de changer dans ce contexte de hausse des charges, mais Tesco a tendance “à accroître sa part de marché dans ce genre d‘environnement”.

“Tout n‘est pas noir. Il y a des opportunités”, a déclaré Leahy lors d‘un entretien.

“Les clients vont sans doute être plus attentifs aux prix et les prix sont l‘une des forces de Tesco. Nous sommes une société pour toutes les périodes”, a-t-il ajouté.

Tesco détient un peu plus de 30% du marché au Royaume-Uni soit deux fois plus que ses concurrents les plus proches, Asda, filiale du groupe Wal-Mart Stores (WMT.N), et J. Sainsbury.

Les chiffres publiés mardi par Tesco contrastent avec des données publiés mardi faisant état d‘une baisse des ventes au détail au mois de mars au Royaume-Uni pour la première fois en deux ans.

DIVIDENDE. Le coupon annuel est augmenté de 13,1% pour passer à 10,9 pence par action.

IMMOBILIER. Une récente transaction concernant l‘immobilier du groupe a permis aux analyste de Prudential de valoriser l‘ensemble des murs possédés par le groupe à 31 milliards de livres, soit 57% de plus que leur valeur comptable.

PREVISIONS. Aux Etats-Unis, où le groupe exploite 60 points de vente après son lancement en novembre, les ventes sont en avance sur le budget. Tesco vise 200 magasins d‘ici la fin de l‘exercice, ce qui devrait dans un premier temps creuser la perte d‘exploitation à 100 millions de livres, contre 62 millions de livres l‘an dernier. /DRO

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below