6 mai 2008 / 14:33 / il y a 10 ans

LEAD2 Fannie Mae-Nouvelle perte, dividende réduit, capital accru

(Ajoute des déclarations, le cours de Bourse et Moody‘s) NEW YORK, 6 mai (Reuters) - Fannie Mae FNM.N a annoncé mardi sa troisième perte trimestrielle consécutive, la crise de l‘immobilier aux Etats-Unis n‘ayant fait que s‘aggraver durant le premier trimestre 2008. Le numéro un du refinancement hypothécaire outre-Atlantique a en outre dit qu‘il réduirait son dividende pour préserver ses fonds propres et procéderait à une augmentation de capital de six milliards de dollars, dans la mesure où les pertes sur créances risquent de s’étendre jusqu‘en 2009.

RESULTATS

Perte nette, après versement du dividende prioritaire, de 2,51 milliards de dollars, soit 2,57 dollars par action, au premier trimestre. Avant dividende, la perte est de 2,19 milliards de dollars.

Un an auparavant, Fannie Mae dégageait un bénéfice net après dividende de 826 millions de dollars (85 cents par action).

Fannie Mae avait déjà subi au quatrième trimestre 2007 une perte nette record de 3,6 milliards de dollars.

Consensus Reuters Estimates: perte par action de 1,48 dollar, hors éléments exceptionnels. Les prévisions variaient d‘une BPA de 12 cents à une PPA de 2,40 dollars.

REACTIONS

Wall Street et le dollar ont reculé à l‘annonce des résultats de Fannie Mae, tandis que les fonds d‘Etat ont gagné du terrain.

En Bourse, l‘action Fannie Mae, un temps dans le rouge, s‘est ensuite orientée en hausse de 7% à 30,27 dollars, et celle de son concurrent Freddie Mac FRE.N gagnait 5,8% à 27,01 dollars.

Entretemps, Fannie Mae a fait savoir qu‘il améliorait la qualité de son portefeuilles de créances hypothécaires et “créait une valeur pour l‘actionnaire importante”. Le directeur de l‘exploitation Robert Levin a précisé que le groupe continuait d‘ajuster les prix et les honoraires pour mieux refléter le risque du marché.

DECLARATIONS

“Le consommateur a le sentiment de disposer de moins de moyens financiers avec la détérioration des prix de l‘immobilier et la hausse des prix des produits alimentaires et de l‘essence et ces grands établissements financiers sont tous engagés envers le consommateur par le biais de prêts immobiliers, de prêts automobiles et de cartes de crédit”, note Weston Boone (Stifel Nicolaus Capital Markets). “Ils sont du mauvais côté de la barrière économique et au pire moment”.

CONTEXTE

Le baisse des prix et la multiplication des saisies qui ont débuté dans le segment du crédit immobilier à risque “subprime” se sont propagées à des prêts de bien meilleure qualité desquels Fannie Mae et Freddie Mac tirent l‘essentiel de leurs revenus. On pense que Freddie Mac annoncera lui aussi une grosse perte à l‘occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre la semaine prochaine.

Selon l‘indice Standard & Poor‘s/Case Schiller calculé à partir de 20 zones urbaines, les prix de l‘immobilier ont baissé de près de 15% par rapport à leur pic de juillet 2006. Pour le seul mois de février, dernier mois pour lequel cet indicateur est disponible, la baisse est de 2,6% mensuellement et de 12,7% annuellement.

Fannie Mae a dit mardi que ces prix baisseraient encore de 7 à 8% sur une échelle nationale cette année.

Quant aux dossiers de saisie, leur nombre a augmenté de 23% au premier trimestre et a plus que doublé par rapport à la période comparable un an auparavant, selon RealtyTrac.

L‘Office of Federal Housing Enterprise Oversight (OFHEO), organisme de tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac, a annoncé mardi qu‘il ramènerait de 20% à 15% en septembre, après l‘augmentation de capital, le supplément de fonds propres obligatoires qui leur a été imposé. Ce pourcentage avait déjà été réduit à la mi-mars, lorsqu‘il représentait 30% et avait été imposé en raison de problèmes d‘ordre comptable.

MESURES PRISES PAR FANNIE MAE

Dividende sur l‘action ordinaire réduit de 29% à 25 cents, contre 35 cents auparavant, à compter du troisième trimestre. Cette mesure permettra de conserver 390 millions de dollars de fonds propres annuellement.

Augmentation de capital de six milliards de dollars par émission d‘actions ordinaires et de titres préférentiels.

MOODY‘S INVESTORS SERVICE

L‘agence de notation a déclassé d‘un cran la note de solidité financière de Fannie Mae, de B+ à B, assortie désormais d‘une perspective négative. Celle-ci s‘applique aussi à la note Aa3 des titres préférentiels, les deux impliquant qu‘un nouveau déclassement est devenu plus probable dans un délai de 12 à 18 mois.

/WYE

Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below