31 juillet 2008 / 06:28 / il y a 9 ans

LEAD 3 Capgemini relève son objectif de CA mais déçoit le marché

(Actualisé avec conférence de presse, réactions d‘analystes)

par Julien Toyer

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Capgemini (CAPP.PA) a relevé jeudi son objectif de croissance du chiffre d‘affaires annuel après avoir annoncé le même jour une hausse de 23,4% de sa marge opérationnelle, mais le marché s‘est montré déçu par ces annonces.

Sur la base de ces résultats, Capgemini estime désormais que la croissance de son chiffre d‘affaires à taux de change et périmètre constants devrait être comprise entre 4 et 5% sur l‘exercice alors qu‘il tablait début mai sur une fourchette comprise entre 2 et 5% en 2008 (contre 9% en 2007) .

Le premier groupe de services informatiques européen a cependant maintenu son objectif de 8,5% de marge opérationnelle sur l‘ensemble de l‘année.

Vers 12h15, le titre accuse la deuxième plus forte baisse du CAC 40, en retrait de 3,85% à 40,42 euros, alors que plusieurs analystes attendaient plus d‘audace sur les objectifs.

Il surperforme toutefois le marché depuis le début de l‘année en ne cédant que 6% contre -21,5% pour le CAC et -22,5% pour l‘indice DJ Stoxx .SX8P des technologiques.

“Pas de vraie bonne surprise sur la guidance de chiffre d‘affaires 2008”, résument dans une note les analystes d‘Oddo Securities. “Capgemini confirme sa marge opérationnelle 2008 de 8,5% alors que nous attendions un relèvement de cette guidance aujourd‘hui”, ajoutent-ils.

Citigroup considère de son côté qu’“après la forte hausse des derniers jours, Capgemini a publié les résultats attendus”, ajoutant néanmoins que “le ralentissement américain et l‘amélioration de la marge sur les activités d‘outsourcing (constituaient) des préoccupations”.

CM-CIC est moins négatif. “S1 en ligne. Nous n‘attendions pas de surprise particulière. Capgemini reste notre valeur préférée du secteur”, dit l‘intermédiaire.

La SSII a annoncé pour le premier semestre une marge opérationnelle de 332 millions d‘euros (soit 7,6% du chiffre d‘affaires) contre 269 millions un an plus tôt avec un chiffre d‘affaires de 4.374 millions d‘euros, en légère baisse de 0,5% à taux et périmètre courants. À taux et périmètres constants ce chiffre d‘affaires semestriel enregistre néanmoins une hausse de 5,3% et celui du deuxième trimestre gagne 7,0%.

La marge opérationnelle s’établit à 7,6% sur le semestre (332 millions d‘euros), contre 6,1% à la même période en 2007.

Les analystes financiers interrogés par Reuters attendaient en moyenne une marge opérationnelle de 7,5% et un chiffre d‘affaires de 4.361 millions d‘euros. [ID:nL9699073].

MARCHÉ “SATISFAISANT”, PRUDENCE SUR LES RECRUTEMENTS

“Nos résultats sont totalement en ligne avec nos objectifs (...) avec une légère accélération de l‘activité au deuxième trimestre”, a déclaré le directeur général, Paul Hermelin, lors d‘une conférence téléphonique.

Selon lui, le marché reste “satisfaisant”, notamment aux Etats-Unis, en dépit de la crise financière actuelle. En mai, il avait évoqué un marché “en ébullition” outre-Atlantique.

“Nous avons désormais une très bonne visibilité sur le troisième trimestre et nous ne constatons pas de signes négatifs sur le quatrième trimestre”, a-t-il souligné.

“Il est trop tôt pour faire des prévisions sur 2009 mais à ce jour, même dans des zones considérées comme sensibles comme la Suède, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, il n‘y a pas de signes inquiétants (...) Nous avons le sentiment d‘un bon momentum”, a précisé Paul Hermelin, ajoutant toutefois qu‘il y verrait beaucoup plus clair sur l’état du marché en octobre-novembre, lorsque les clients seront fixés sur leurs budgets 2009.

Le directeur financier, Nicolas Dufourcq, a estimé que “s‘il devait y avoir un changement de paysage, ce serait plutôt au premier semestre 2009 qu‘au second semestre 2008”.

Capgemini s‘est néanmoins fixé comme objectif de stabiliser ses effectifs ‘onshore’, c‘est à dire en Europe et aux Etats-Unis, pour anticiper un éventuel retournement de cycle.

Au premier semestre, 98% des recrutements nets ont ainsi eu lieu en offshore, notamment en Inde, en Pologne et au Maroc.

“Mon sentiment est qu‘en 1992 et en 2000, Capgemini n‘a pas été assez prudent sur les recrutements. Cette fois-ci, nous serons très vigilants”, a observé Paul Hermelin.

Ce dernier a néanmoins déclaré que le groupe, qui dispose au 30 juin d‘une trésorerie nette de 533 millions d‘euros, pourrait procéder à de petites acquisitions en Asie et aux Etats-Unis notamment.

“Il faut identifier les bonnes cibles, qui sont très rares. Nos trous sont connus : Allemagne et Etats-Unis. Sur ce dernier marché, on cherche mais les cibles sont difficiles à trouver. (...) Nous avons quelques ambitions dans le conseil”, a-t-il indiqué.

La SSII pourrait également s‘intéresser à l‘Asie, où elle souhaite diversifier ses opérations en Inde, vers de nouvelles destinations telles que la Chine et les Philippines.

Selon Nicolas Dufourcq, la fourchette qui pourrait être consacrée à ces acquisitions va “de 20 millions d‘euros à 200, 300 ou 400 millions d‘euros (...) disons quelques dizaines de millions d‘euros”. /JT

Julien Toyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below