19 octobre 2009 / 15:56 / il y a 8 ans

CONSENSUS Pernod CA T1 vu à -6,4%, décroissance organique -4,7%

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Pernod Ricard (PERP.PA). Chiffre d‘affaires du premier trimestre, clos le 30 septembre, de l‘exercice 2009-2010, en millions d‘euros.

Date et heure de publication : jeudi 22 octobre à 7h30

Conférence téléphonique : jeudi 22 octobre à 9h00

(Nombre d‘analystes interrogés : 10)

Chiffre d‘affaires Evolution organique Moyenne 1.644 - 4,7% Médiane 1.643 - 4,4% Maximum 1.743 - 9,0% Minimum 1.538 - 2,3% ------------------------------------------------------------- T1 2008-09 1.756 + 7,0% Variation (moyenne) -6,4% attendue

ACTIVITÉ : n°2 mondial des vins et spiritueux, derrière le britannique Diageo (DGE.L).

RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :

* Poursuivre son désendettement et renforcer ses investissements sur ses marques stratégiques en continuant le programme de cession d‘actifs d‘un milliard d‘euros (700 millions ont été réalisés à la fin de l‘exercice 2008-2009 clos le 30 juin) et la génération d‘un free cash flow courant cumulé de l‘ordre de trois milliards d‘euros sur les trois années de 2008/09 à 2010/11.

* Réduire le coût moyen de sa dette (10.888 millions d‘euros au 30 juin) à un niveau proche de 4,5% sur l‘exercice 2009/10, contre 4,8% sur 2008-2009

* Le 3 septembre Pernod Ricard tablait sur un marché des spiritueux stable ou légèrement déclinant dans la lignée de ce qui a été observé sur le quatrième trimestre de son exercice 2007-2008.

* Il avait alors indiqué que les déstockages aux Etats-Unis étaient réalisés tant au niveau des grossistes que des détaillants

* Pernod Ricard, conformément à sa pratique, communiquera ses objectifs de résultats pour l‘exercice en cours lors de l‘assemblée générale des actionnaires prévue le 2 novembre.

CE QUE LE MARCHE ATTEND

Des détails sur:

1 - l‘impact que pourrait avoir une reprise de l’économie mondiale alors que sa montée en gamme a augmenté le caractère cyclique du groupe. 2 - Les volumes des ventes réalisées aux Etats-Unis de la vodka Absolut acquise en juillet 2008 pour cinq milliards d‘euros.

3 - l’évolution des prix des spiritueux sur les marchés matures ainsi que l’évolution des volumes écoulés en Chine.

4 - les déstockages aux Etats-Unis et en Asie.

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below