for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Avertissement de la BCE sur la décote souveraine

FRANCFORT, 13 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a déclaré jeudi qu’obliger les créanciers obligataires privés à accepter des pertes sur la dette souveraine de la zone euro pourrait porter atteinte à l’euro et aux banques de la région et produire plus de volatilité sur le marché des changes.

La réflexion de la BCE est d’une portée générale, l’institut d’émission n’ayant pas fait de référence directe au débat actuel portant sur l’opportunité d’augmenter encore une décote sur les obligations grecques précédemment convenue au taux de 21%.

“Une implication du secteur privé pourrait porter préjudice à la réputation de la monnaie unique au plan international, accroissant peut-être ainsi la volatilité du marché des changes”, argue la BCE dans son rapport mensuel.

“En particulier, les investisseurs internationaux publics et privés pourraient y regarder à deux fois avant d’investir une bonne partie de leurs avoirs dans des actifs libellés dans une monnaie d’Etats souverains qui pourraient ne pas remplir intégralement leurs engagements”.

Les propos de la BCE trahissent des divergences de vues entre elle-même et les gouvernements de la zone euro sur la manière de gérer la crise de la dette souveraine. (Marc Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up