July 7, 2009 / 6:11 PM / 9 years ago

Tour de France: le maillot jaune de Fabian Cancellara en sursis

par Gilles Le Roc’h

Le Suisse Fabian Cancellara a conservé son maillot jaune pour 18 centièmes de seconde, le plus faible écart jamais décompté dans l'histoire du Tour de France. /Photo prise le 7 juillet 2009/REUTERS/Charles Platiau

MONTPELLIER, Hérault (Reuters) - Un record est tombé mardi à Montpellier: le Suisse Fabian Cancellara a conservé son maillot jaune pour 18 centièmes de seconde, le plus faible écart jamais décompté dans l’histoire du Tour de France.

Ce record datait du Tour de France 1973 quand Joop Zoetemelk avait battu Raymond Poulidor dans le prologue de Scheveningen de 80 centièmes de seconde.

Si Astana a repris mardi à Saxo Bank 40 secondes, exactement le temps séparant Lance Armstrong de Fabian Cancellara avant le départ du contre-la-montre par équipes, il a fallu départager les deux coureurs à l’aide des millièmes du contre-la-montre individuel de Monaco.

“C’est quand même incroyable”, a réagi Fabian Cancellara dans un grand sourire. “Je me dis que c’est ça la précision suisse.

“Pour moi il était très important de conserver ce maillot parce que je suis désormais le coureur de mon pays ayant porté le plus de jours le maillot jaune. Mieux que Hugo Koblet et Ferdi Kubler.”

Pour parvenir à ses fins sur un parcours atypique et critiqué par de nombreuses équipes, sa formation Saxo Bank avait défini une stratégie précise et finalement payante.

CALME ET CONCENTRATION

“Avec ce parcours qui n’était pas un parcours type de contre-la-montre par équipes, il fallait rester calme, ne pas se mettre dans le rouge, ne pas se mettre tout de suite à bloc”, a souligné le maillot jaune.

“Il fallait conserver de la force pour le final qui était très rapide. Il fallait en garder en réserve. Cela nécessitait de la concentration et du calme et je pense que notre course méritait une telle récompense: le maillot jaune.”

Dès la fin de son effort, Fabian Cancellara est resté dans un véhicule de son équipe pour regarder à la télévision les 10 derniers kilomètres d’Astana, annoncée aux deux-tiers du parcours avec une avance suffisante pour que Lance Armstrong s’empare du maillot jaune.

Finalement, en prenant des relais herculéens, Fabian Cancellara a inversé la tendance mais il ne pense pas être le seul à l’origine de ce résultat.

“Si je n’avais pensé qu’à moi, sans tenir compte de mes équipiers, c’est sûr que je n’aurais pas gardé le maillot jaune. J’avais dit à mes équipiers que dans ces 10 derniers kilomètres, j’allais travailler dur mais je n’ai pas tout fait à moi tout seul”, a-t-il dit.

“De toute façon, maintenant nous allons nous concentrer sur la montagne, sur la course de Frank et Andy Schleck. Nous devons penser au Mont-Ventoux et à Paris.”

Edité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below