October 4, 2013 / 5:07 PM / in 4 years

Vivarte en discussions pour revoir ses covenants

LONDRES, 4 octobre (Reuters) - Le groupe français Vivarte a engagé des discussions avec ses banques dans le but de revoir les covenants de ses prêts et de faciliter la gestion de sa dette de deux milliards d‘euros, a-t-on appris vendredi de sources bancaires.

Contrôlé par le fonds de capital-investissement Charterhouse, le propriétaire entre autres de La Halle aux vêtements, Kookaï ou Chevignon, avait rompu fin mai ses “covenants” (ratios financiers fixés par les créanciers) sous l‘effet d‘une forte dégradation de la consommation en France, aggravée par une météo défavorable.

Le groupe a de nouveau rompu des covenants en août, ont dit des investisseurs, mais ses actionnaires sont confiants dans sa capacité à aboutir à une solution de long terme.

Vivarte dispose d‘environ 600 millions d‘euros de trésorerie et n‘a pas besoin d‘une restructuration complète de sa dette car il est en mesure d‘honorer les échéances des trois prochaines années.

Vivarte s‘est refusé à tout commentaire sur les covenants.

Les discussions avec les banques et les investisseurs devraient porter sur une modification des covenants permettant d‘éviter une nouvelle rupture de ceux-ci, afin de permettre au groupe d‘atteindre ses objectifs en matière de dette.

Charterhouse pourrait aussi injecter des capitaux frais dans l‘entreprise, ont dit des sources bancaires.

Vivarte discutera aussi avec ses banques de ses derniers résultats financiers et de sa nouvelle stratégie. La société prévoit de moderniser environ 150 magasins l‘an prochain après le succès de tests réalisés dans 20 points de vente, marqués par une hausse de plus de 20% à 35% des ventes.

“Je vais présenter les tout premiers résultats commerciaux prometteurs de la nouvelle stratégie. Je suis sûr que nos partenaires financiers seront convaincus par tout le travail effectué au cours de l‘année écoulée et qu‘ils soutiendront le projet de croissance organique ambitieux de Vivarte”, a dit Marc Lelandais, le président du groupe.

Charterhouse a racheté Vivarte en 2007 dans le cadre d‘une opération financée par des prêts d‘un montant total de 3,43 milliards d‘euros. (Claire Ruckin; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below