for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

La Turquie n'est plus un partenaire en Méditerranée orientale, dit Macron

Emmanuel Macron, qui accueille ce jeudi en Corse un sommet des pays du sud de l'Union européenne, a estimé que la Turquie n'était "plus un partenaire" en Méditerranée orientale tout en indiquant son "souhait profond" de réengager un "dialogue fécond" avec Ankara. /Photo prise le 9 septembre 2020/REUTERS/Ian Langsdon

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron, qui accueille ce jeudi en Corse un sommet des pays du sud de l’Union européenne, a estimé que la Turquie n’était “plus un partenaire” en Méditerranée orientale tout en indiquant son “souhait profond” de réengager un “dialogue fécond” avec Ankara.

“Force est de constater que la Turquie n’est plus un partenaire dans cette région”, a souligné le président français lors d’une conférence de presse à Ajaccio, déplorant notamment la signature par Ankara d’”accords inacceptables avec le gouvernement d’entente libyen niant les droits légitimes de la Grèce” ou encore les pratiques turques de forage en zone économique exclusive chypriote qui sont “inacceptables”.

“Nous devons, nous Européens, être clairs et fermes avec le gouvernement du président Erdogan qui aujourd’hui a des comportements inadmissibles”, a-t-il ajouté.

“J’espère que les discussions de cet après-midi nous permettront d’avancer sur une position commune et mon souhait profond est de réengager un dialogue fécond avec la Turquie.”

Bertrand Boucey et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up