August 23, 2018 / 1:02 PM / a month ago

USA-Nouvelle baisse des inscriptions au chômage

WASHINGTON, 23 août (Reuters) - Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé la semaine dernière aux Etats-Unis, donnant à penser que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires n’ont pour le moment pas d’impact sur le marché du travail.

En données corrigées des variations saisonnières, elles ont diminué de 2.000 à 210.000 durant la semaine au 18 août, a annoncé jeudi le département du Travail.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 215.000 inscriptions la semaine dernière.

Il s’agit de la troisième baisse hebdomadaire d’affilée des inscriptions au chômage, qui ont tellement baissé que les économistes sont en mal d’explications. En juillet, les inscriptions sont tombées à leur plus bas niveau depuis 1969 bien que la main-d’oeuvre ait beaucoup augmenté depuis.

Les signes de vigueur du marché américain de l’emploi ont été l’une des principales raisons de la stratégie en cours de la Réserve fédérale de relèvement des taux d’intérêt.

Selon le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, publié mercredi, les responsables de la politique monétaire américaine ont discuté de la possibilité de relever assez rapidement les taux afin d’éviter que la croissance économique des Etats-Unis ne devienne excessive.

Le Fed a déjà relevé ses taux deux fois cette année.

Les chiffres de l’emploi sont surveillés de près par les investisseurs qui guettent l’impact de la politique protectionniste de l’administration Trump sur le marché du travail. Malgré des informations selon lesquelles certaines entreprises licencient ou ont l’intention de le faire à la suite de l’imposition de droits de douanes élevés, cela ne s’est pas encore traduit dans les chiffres. Selon les économistes, une croissance soutenue permet au marché du travail de résister.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités, c’est-à-dire inscrites et indemnisées au-delà d’une première semaine, a diminué de 2.000 à 1,73 million lors de la semaine au 11 août. La moyenne mobile sur quatre semaines de cette dernière composante a fléchi de 5.000 à 1,74 million.

Tableau de la statistique: (Jason Lange, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below