for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le Liban n'aura pas d'aide financière sans réformes, rappelle Le Drian

Le Liban n'obtiendra pas d'aide internationale s'il ne met pas en place les réformes gouvernementales dont il a besoin pour se redresser, a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. /Photo prise le 27 mai/REUTERS/Ludovic Marin

PARIS (Reuters) - Le Liban n’obtiendra pas d’aide internationale s’il ne met pas en place les réformes gouvernementales dont il a besoin pour se redresser, a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

“Les forces politiques n’ont toujours pas réussi à s’entendre pour former un gouvernement”, a-t-il souligné après une réunion virtuelle du Groupe international de soutien au Liban, en marge de l’Assemblée générale de l’Onu.

“Des pressions fortes et convergentes de notre part sont donc nécessaires, pour pousser les responsables libanais à respecter leurs engagements. La France s’y emploie, comme nombre de participants présents aujourd’hui.”

Le Groupe international de soutien au Liban inclut les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu, les principaux acteurs régionaux, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.

“Ce qui est en jeu, c’est l’avenir du Liban. La responsabilité de l’ensemble des forces politiques libanaises est engagée : il leur revient d’agir dans le seul intérêt du Liban et des Libanais, en formant un gouvernement qui mette en oeuvre les réformes nécessaires”, a dit le chef de la diplomatie française.

“Sans réformes, il n’y aura pas d’aide financière internationale”, a-t-il rappelé.

version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up