for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Le gouvernement français dénonce la fermeture de l'usine Bridgestone de Béthune

La ministre du Travail, Elisabeth Borne. Le gouvernement français et le président de la région Hauts-de-France ont exprimé mercredi leur "désaccord total" sur la fermeture de l'usine de Béthune, dans le Pas-de-Calais, annoncée par le fabricant japonais de pneumatiques Bridgestone. /Photo prise le 3 septembre 2020/REUTERS/Ludovic Marin

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français et le président de la région Hauts-de-France ont exprimé mercredi leur “désaccord total” sur la fermeture de l’usine de Béthune, dans le Pas-de-Calais, annoncée par le fabricant japonais de pneumatiques Bridgestone.

Dans un communiqué, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le président de la région, Xavier Bertrand, disent contester “la brutalité, la pertinence et les fondements” de cette fermeture.

Ils demandent à Bridgestone “que soient ouverts et analysés en détails l’ensemble des scénarios alternatifs à la fermeture du site”.

Henri-Pierre André et Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up