June 4, 2020 / 12:01 PM / a month ago

La BCE augmente son programme d'achats de titres PEPP de €600 mds

FRANCFORT, 4 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi une nouvelle augmentation de son soutien déjà massif à l’économie de la zone euro face au choc provoqué par la pandémie de coronavirus, tout en laissant ses taux d’intérêt inchangés.

L’institution de Francfort a augmenté de 600 milliards d’euros, à 1.350 milliards, le montant du “Programme d’achats d’urgence pandémique” (PEPP) lancé en urgence en mars, un nouveau plan d’achats de dettes sur les marchés visant à faire baisser les coûts de financement des Etats, des entreprises et des ménages qui est en outre prolongé jusqu’en juin 2021 en moins.

“En réponse à la révision à la baisse, liée à la pandémie, de l’inflation à l’horizon de la prévision, l’expansion du PEPP permettra d’assouplir davantage la politique monétaire dans son ensemble en soutenant les conditions de financement dans l’économie réelle, particulièrement pour les entreprises et les ménages”, explique la BCE dans un communiqué.

Sans surprise, le taux de dépôt reste fixé à -0,5%, le taux de refinancement à zéro et le taux de la facilité de prêt marginal à 0,25%, comme attendu par la quasi-totalité des économistes et analystes interrogés par Reuters avant la réunion.

Les Bourses de la zone euro se sont retournées à la hausse, tout comme l’euro face au dollar, et le rendement des emprunts d’Etat allemands à 10 ans s’est orienté à la baisse après ces annonces.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, commentera ces décisions à partir de 12h30 GMT lors d’une conférence de presse en ligne au cours de laquelle elle doit aussi présenter les nouvelles prévisions économique de la BCE.

Le mois dernier, elle a laissé entendre que le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro pourrait subir cette année une chute de 8% à 12%.

Christine Lagarde pourrait aussi s’exprimer sur la décision rendue début mai par la Cour constitutionnelle allemande qui oblige la Bundesbank, la banque centrale allemande, à justifier les achats d’emprunts d’Etat. (Balazs Koranyi et Francesco Canepa, version française Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below