March 9, 2020 / 9:13 AM / 22 days ago

BOURSES-Plongeon en Europe, les pétrolières et les banques souffrent

PARIS, 9 mars (Reuters) - Les Bourses européennes plongent lundi dans les premiers échanges, la plupart ayant eu du mal à ouvrir face à la chute des cours entraînés par l’aggravation de la crise sanitaire liée au coronavirus et par le choc pétrolier.

A 10h08, le CAC 40 chute de 6,86% après avoir tardé à ouvrir. Il s’agit de sa plus forte baisse en séance depuis le 24 juin 2016, au lendemain du référendum sur le Brexit.

Face à l’effondrement des cours du brut (voir), les valeurs pétrolières sont en chute libre : TechnipFMC plonge de 22,23% et Total perd 12,44%, son plus fort repli journalier enregistré depuis au moins 20 ans.

CGG et Vallourec chutent respectivement de 36,77% et 27,63%.

L’indice paneuropéen Stoxx du secteur pétrolier plonge de 14,33%.

Les banques françaises, comme leurs homologues européennes, figurent aussi parmi les plus forts replis, pénalisées par la chute spectaculaire des rendements obligataires.

Société générale perd 13,18%, BNP Paribas chute de 9,39% et Credit Agricole lâche 9,93%.

L’indice paneuropéen Stoxx des banques recule de 8,21% avec des replis de plus de 15% pour les banques italiennes.

L’indice FTSE MIB à Milan, qui a peiné à coter, chute de 10,45%.

La Bourse de Londres abandonne 7,14% et celle de Francfort lâche 6,16%.

Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below