for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Amundi: La collecte se redresse au deuxième trimestre après l'impact du coronavirus

Le gestionnaire d'actifs Amundi a fait état vendredi d'une amélioration sur le front de la collecte d'encours au deuxième trimestre après les fortes sorties de capitaux sur les trois premiers mois de l'année sur fond de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Le gestionnaire d’actifs Amundi a fait état vendredi d’une amélioration sur le front de la collecte d’encours au deuxième trimestre après les fortes sorties de capitaux sur les trois premiers mois de l’année sur fond de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Entre avril et juin, indique le groupe contrôlé à 70% par le Crédit agricole dans un communiqué, le retour des investisseurs institutionnels sur les actifs de moyen et long terme a permis de limiter la décollecte à quelque 800 millions d’euros après plus de 3 milliards de sorties au premier trimestre à la suite du plongeon des marchés début mars.

Sur le marché des épargnants, l’aversion aux risques s’est traduite par une décollecte de 4,5 milliards d’euros sur le trimestre écoulé tandis que la collecte a été de 3,7 milliards pour la clientèle institutionnelle et le segment des co-entreprises.

Au final, en incluant aussi un effet marché favorable (+64,9 milliards d’euros) sur le deuxième trimestre grâce au rebond des places boursières, les encours sous gestion d’Amundi ont progressé de 4,2% à 1.592 milliards d’euros.

Ses revenus ont quant à eux reculé de 7,3% par rapport à l’an dernier du fait d’un repli des commissions de gestion et de surperformance.

“En anticipant un retour de l’activité économique à la normale fin 2021, courant 2022, je ne vois pas de raison fondamentale de changer, je suis confiant dans les capacités de développement”, a déclaré lors d’une conférence téléphonique Yves Perrier, le directeur général d’Amundi, interrogé sur les perspectives d’activités en gestion d’actifs.

“Par le passé, nous avons en permanence su trouver des relais de développement soit par la croissance organique, soit par des acquisitions ou des joint ventures”, a-t-il ajouté.

Société Générale et Amundi ont annoncé jeudi avoir signé un nouvel accord de distribution dans la gestion d’actifs et les services titres pour une durée de cinq ans.

Maya Nikolaeva et Matthieu Protard; édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up